Le tour du monde sur un tout petit bateau

Le tour du monde sur un tout petit bateau©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 03 juin 2020 à 14h19

Le marin breton Yann Quénet, qui s'est lancé dans cet incroyable défi, a déjà traversé l'Atlantique et le Pacifique avec son voilier de quatre mètres de long.


Il a relevé un défi fou : construire un bateau en 400 heures, pour seulement 4 000 euros, afin de faire le tour du monde. Et c'est donc avec "Baluchon", son voilier de quatre mètres de long, que Yann Quénet a quitté les Canaries à l'automne. Après la traversée de l'Atlantique et une escale en Guadeloupe, il a franchi le Pacifique en 44 jours et rejoint les îles Marquises.

"Ça paraît même parfois irréel"

"Je n'ai jusqu'à présent pas rencontré de difficultés techniques majeures. Comme le bateau est simplifié au maximum, tout a marché parfaitement, a confié le Briochin à l'AFP. Voir son petit voilier qu'on a conçu et construit soi-même dévaler à toute vitesse les grandes vagues de l'océan, voir apparaître à l'horizon des îles lointaines dont on a rêvé depuis toujours, tout ça procure un véritable sentiment de joie, ça paraît même parfois irréel, tellement c'est intense !".

"Un authentique exploit"

Sur Facebook, il raconte son voyage et ses mésaventures, notamment son passage dans la Zone de convergence intertropicale, le fameux Pot au noir, ou une arrestation "loufoque" au Panama. Et partout, sa "coquille de noix" sans moteur interpelle. Pour le navigateur Yvan Bourgnon, Yann Quénet, qui doit retrouver la Bretagne en 2022, accompli d'ailleurs "un authentique exploit. Non seulement il a tout fait lui-même depuis le premier coup de crayon, mais en plus, on ne peut pas faire le tour du monde manière plus écolo".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.