Burton récupère le bateau de Tripon et prolonge jusqu'en 2026

Burton récupère le bateau de Tripon et prolonge jusqu'en 2026©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 17 février 2021 à 16h09

Troisième du Vendée Globe, Louis Burton a prolongé avec Bureau Vallée jusqu'en 2026 et va bénéficier d'un nouveau bateau à foils, l'ancien « L'occitane en Provence » d'Armel Tripon.


A peine arrivé à la onzième place du Vendée Globe, Armel Tripon apprenait que son bateau, L'Occitane en Provence, allait être vendu. On sait désormais qui sera l'heureux bénéficiaire de ce bateau à foils nouvelle génération, mis à l'eau le 31 janvier 2020. Il s'agit de Louis Burton, qui a prolongé son partenariat avec Bureau Vallée jusqu'en 2026 et qui va donc récupérer ce bateau, baptisé Bureau Vallée 3. Sur Bureau Vallée 2, Burton (35 ans) a terminé à une belle troisième place, à moins de sept heures du vainqueur Yannick Bestaven (Maitre Coq IV), après avoir écopé une pénalité pour un faux départ et surtout avoir dû s'arrêter sur l'île de Macquarie, dans le Pacifique, pour réparer de multiples avaries. Ce mardi, le skipper francilien a donc annoncé prolonger l'aventure avec Bureau Vallée, son sponsor depuis 2011, jusqu'à la Transat Jacques Vabre 2025 incluse. « La course de Louis a fait émerger un grand marin, a expliqué Bruno Peyroles, président-fondateur de Bureau Vallée. Il a été extraordinaire sportivement mais aussi en termes de communication, malgré les mille galères qu'il a pu rencontrer et les mille solutions qu'il a pu inventer pour continuer. Et on se souviendra longtemps avec émotion de son grand cri de joie en haut du mât de Bureau Vallée 2 sous le vent de l'île de Macquarie. Alors voilà avec tout cela, le renouvellement s'est naturellement imposé à nous ».

Un bateau au concept très novateur

« C'est un moment très particulier pour moi, s'est réjoui de son côté Louis Burton. J'ai démarré il y a un peu plus de 10 ans avec Bureau Vallée sur le plus vieux class 40 de la Route du Rhum 2010. C'était un projet découverte, j'avais tout juste 25 ans. Avec Bureau Vallée j'ai toujours trouvé des gens qui ont accepté de m'écouter, qui m'ont toujours accompagné et notamment quand cela a été compliqué, je pense par exemple à mon premier Vendée Globe en 2012. Finalement Bureau Vallée ne m'a jamais lâché. Aujourd'hui ce renouvellement jusqu'en 2026 est à la fois un honneur et un grand plaisir pour moi. Je vais désormais faire partie des navigateurs qui ont écrit de grandes et longues sagas avec leurs partenaires. C'est une chance incroyable (...) Nous avions trois options possibles : la construction d'un nouveau bateau, l'achat d'un foiler nouvelle génération ou bien l'optimisation de Bureau Vallée 2. Après beaucoup d'échanges et de réflexion, nous avons finalement opté pour la deuxième solution. L'ex foiler aux couleurs de L'Occitane en Provence, désormais rebaptisé Bureau Vallée 3, fait partie des bateaux pensés à partir d'un concept très novateur sur ce dernier Vendée Globe. Il s'agit notamment de la technologie dite du « scow » (étrave arrondie) qui a tout gagné à l'époque où elle est sortie en class mini puis en class 40. Ce choix est pour moi le meilleur compromis entre des objectifs de performance et la tenue d'un planning réaliste ».
De quoi remporter le Vendée Globe 2024-25 ? Après avoir abandonné en 2013, terminé septième en 2017 et troisième en 2021, ce sera l'objectif évidemment !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.