WTA : Une réaction officielle de la Chine concernant Peng Shuai

WTA : Une réaction officielle de la Chine concernant Peng Shuai©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 23 novembre 2021 à 11h25

Interrogé en conférence de presse, le porte-parole du ministère chinois des Affaires Etrangères a appelé ce mardi à ne pas « monter en épingle » l'affaire concernant Peng Shuai.



La Chine est officiellement sortie de son silence. Depuis le début du mois de novembre, le sort réservé à l’ancienne numéro 1 mondiale de double Peng Shuai inquiète le monde du sport en général et celui du tennis en particulier. Celle qui a remporté le tournoi de double de Roland-Garros en 2014 avec la Taïwanaise Su-Wei Hsieh a totalement disparu pendant plusieurs semaines après des accusations d’agression sexuelle commise par l’ancien vice-Premier Ministre Zhang Gaoli en 2018. Un message publié sur le réseau social chinois Weibo qui avait alors été rapidement effacé alors que la joueuse n’a plus donné signe de vie pendant plus de deux semaines. Une situation qui avait fait réagir bon nombre de personnalités du sport, dont Serena Williams, Naomi Osaka ou encore Novak Djokovic. Face à la pression internationale et après un message transmis au président de la WTA qui n’avait guère convaincu, la Chine a rendues publiques et photos et vidéos de Peng Shuai en marge d’un événement. Sans que les doutes ne soient totalement levés.

La Chine ne veut pas voir « l’affaire Peng Shuai » devenir politique

Habituellement peu disert dans ce type d’affaires, le gouvernement chinois a finalement décidé de réagir de manière tout à fait officielle. Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du ministère des Affaires Etrangères Zhao Lijian a été interrogé ce mardi sur « l’affaire Peng Shuai » et y a apporté une réponse très laconique. « Je pense que certains doivent cesser de délibérément monter en épingle cette question à des fins hostiles, et surtout d'en faire une question politique », a déclaré ce dernier. Une réponse qui est un très net changement de ton puisque, jusqu’à présent, Zhao Lijian s’était borné à répondre que les interrogations sur le sort et la santé de Peng Shuai étaient repoussées d’un revers de la main car n’étant pas considérées comme « un problème diplomatique ». Une prise de parole des autorités de Pékin qui ne devraient toutefois pas rassurer le monde du tennis, qui n’avait pas été très convaincu par la récente visioconférence entre Peng Shuai et Thomas Bach, président du Comité International Olympique (CIO), au terme de laquelle ce dernier assurait que la Chinoise se portait bien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.