WTA : Raducanu change encore de coach

WTA : Raducanu change encore de coach©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 26 avril 2022 à 11h40

Emma Raducanu (19 ans, 11eme) a annoncé ce mardi qu'elle se séparait de son entraîneur Torben Beltz. La gagnante du dernier US Open va donc se mettre en quête de son... quatrième coach en un an.


Encore un changement de coach pour Emma Raducanu ! La gagnante surprise du dernier US Open, alors qu'elle avait seulement 18 ans et était classée au 150eme rang mondial, a annoncé ce mardi qu'elle se séparait de Torben Beltz, avec qui elle travaillait depuis seulement cinq mois. « Je veux remercier Torben pour son implication pendant près de six mois. Il a un cœur énorme et j'ai vraiment apprécié l'alchimie qui s'est créée entre nous », a déclaré la Britannique sur les réseaux sociaux. Torben Beltz, ancien entraîneur d'Angelique Kerber à la grande époque de la joueuse allemande, avait remplacé à l'intersaison Andrew Richardson, qui avait permis à Raducanu de remporter l'US Open au terme d'un parcours aussi parfait qu'irréaliste (aucun set perdu, en sortant des qualifications !), et qui avait lui-même remplacé Nigel Sears après Wimbledon, où elle s'était révélée aux yeux du grand public britannique en atteignant les huitièmes de finale, avant d'abandonner en raison d'une crise de panique. Selon les dernières rumeurs, la native de Toronto, qui sera entraînée pour le tournoi de Madrid par l'entraîneur en chef de la Fédération britannique Iain Bates, pourrait s'attacher les services de Riccardo Piatti, ancien coach de Richard Gasquet et Milos Raonic, qui s'est séparé récemment de Jannik Sinner.

Meilleur classement en carrière, mais...

Emma Raducanu, qui a décroché le meilleur classement de sa carrière ce lundi en atteignant la 11eme place, a pourtant globalement déçu depuis son triomphe new yorkais. Elle a en effet perdu d'entrée à Indian Wells (qui s'est déroulé à l'automne l'an passé) puis en quarts à Cluj-Napoca et d'entrée à Linz pour finir 2021, puis a entamé 2022 par une défaite au premier tour à Sydney, au deuxième à l'Open d'Australie, au premier à Guadalajara, en seizièmes à Indian Wells, d'entrée de jeu à Miami, et en quarts à Stuttgart la semaine passée, où elle tombée face à l'imbattable Iga Swiatek. Les mauvaises langues disent qu'elle a accumulé autant de sponsors (Evian, Dior, Porsche...) que de victoires depuis sa victoire à l'US Open. A elle d'inverser la tendance, avec un énième nouveau coach...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.