WTA - Portoroz : Premier titre en simple depuis 2017 pour Siniakova

WTA - Portoroz : Premier titre en simple depuis 2017 pour Siniakova©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 18 septembre 2022 à 21h30

Plus habituée à briller en double, Katerina Siniakova a vu cinq années de disette en simple prendre fin à Portoroz avec un succès en trois manches face à Elena Rybakina.



Katerina Siniakova avait perdu cette sensation en simple. Habituée aux titres en double, dont l'Open d'Australie, Wimbledon et l'US Open cette saison aux côtés de Barbora Krejcikova, la Tchèque a mis fin à cinq ans d'attente à l'occasion de la finale du tournoi WTA de Portoroz grâce à un succès en trois manches accrochées face à Elena Rybakina. Un match que la lauréate du dernier Wimbledon a démarré tambour battant. Dominatrice dans l'échange, la Kazakhe a converti ses deux premières balles de break et a très vite mené cinq jeux à rien... mais le retour de bâton a été immédiat. Entrant enfin dans sa finale, Katerina Siniakova a rendu la pareille, sauvant en chemin pas moins de cinq balles de set pour égaliser à cinq jeux partout. Une première manche décousue qui s'est conclue au jeu décisif. Les deux joueuses se sont rendu coup pour coup mais c'est bien Elena Rybakina qui a eu le dernier mot.

Siniakova a su jouer sa carte

Moins intense, l'entame de la deuxième manche a vu les deux joueuses se neutraliser malgré une balle de break de part et d'autre. Le septième jeu a vu la Kazakhe prendre l'ascendant pour mieux perdre son service dans la foulée. Un statu quo qui s'est maintenu jusqu'à un deuxième tiebreak dans cette finale. Cette fois, c'est Katerina Siniakova qui a pris les devants mais la conclusion a été laborieuse. Ce n'est qu'à la troisième balle de set que la Tchèque a relancé le match. Sur sa lancée, la 82eme mondiale a pris le service de son adversaire afin de mener quatre jeux à deux, avant qu'Elena Rybakina ne réplique sur un jeu blanc pour égaliser. Katerina Siniakova a alors saisi sa chance pour breaker à nouveau la Kazakhe puis, à sa première balle de match, s'adjuger le titre (6-7, 7-6, 6-4 en 3h01'), son troisième en carrière et le premier depuis Båstad en juillet 2017. Un succès qui va permettre à la Tchèque de retrouver le Top 50 mondial dès ce lundi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.