WTA : Petites révolutions sur le circuit féminin

WTA : Petites révolutions sur le circuit féminin©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 03 février 2020 à 16h07

Deux petites évolutions vont arriver sur le circuit WTA : le coaching depuis les tribunes sera autorisé lors des tournois hors Grand Chelem, et l'arbitrage vidéo sera utilisé lors du tournoi sur terre battue de Charleston.

Lors de la finale de l'US Open 2018, Serena Williams était complètement sortie de son match face à Naomi Osaka, après que l'arbitre l'avait sanctionnée pour « coaching ». Son entraîneur Patrick Mouratoglou lui avait en effet fait des signes depuis les tribunes. Ce « pétage de plombs » ne pourra plus avoir lieu dans les tournois autres que ceux du Grand Chelem, car le coaching depuis les tribunes va être autorisé par la WTA. Les joueuses, qui ont déjà l'opportunité depuis plusieurs saisons de faire venir leur entraîneur sur le court, ne seront désormais plus punies si leur coach leur fait des signes ou leur parle. La mesure entrera en vigueur le 17 février à Dubai et Budapest et sera testée jusqu'à la fin de la saison, mais Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open se seront pas concernés, car ils sont organisés par la Fédération internationale de tennis (ITF) et non pas la WTA. « Nous avons le sentiment qu'il y a déjà du coaching depuis les tribunes, cela permettra que les règles soient les mêmes pour tout le monde. Les coachs pourront dire quelques mots quand leur joueuse est du même côté du court », a fait savoir la porte-parole de la WTA. Cette nouvelle a en tout cas ravi Patrick Mouratoglou : « Quelle nouvelle géniale ! Félicitations à la WTA qui, une fois de plus, est en avance. J'espère que l'ATP en fera de même."

L'arbitrage vidéo arrive sur terre

Par ailleurs, le circuit féminin va également innover, mais d'une façon plus technique cette fois-ci, en mettant en place l'arbitrage vidéo lors du tournoi sur terre battue de Charleston (Etats-Unis), qui se déroulera la semaine du 6 avril. Jusque-là, les courts sur terre n'étaient pas équipés de cette technologie, les arbitres pouvant voir la trace de la balle, mais l'œil humain n'est pas infaillible. Les joueuses auront droit à trois « challenges » (appel à la vidéo) par set, comme c'est le cas sur les autres surfaces durant la saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.