WTA : Osaka ironise sur ceux qui veulent que les sportifs se taisent

WTA : Osaka ironise sur ceux qui veulent que les sportifs se taisent©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 05 juin 2020 à 15h30

La tenniswoman japonaise Naomi Osaka, qui est allée manifester à Minneapolis après la mort de George Floyd, regrette que certains demandent aux sportifs de se contenter de s'entraîner au lieu de s'impliquer dans la politique.

Alors que le circuit de tennis est l'arrêt au moins jusqu'au 31 juillet, certaines joueuses font parler d'elles ces derniers jours, en s'impliquant politiquement. Ainsi, la jeune Américaine de 16 ans Coco Gauff a prononcé un poignant discours contre le racisme, en appelant au changement, mercredi dans sa ville floridienne de Delray Beach. Mais Naomi Osaka a également tenu à s'exprimer suite à la mort de George Floyd, étranglé par un policier le 25 mai dernier à Minneapolis, provoquant une vague d'indignation et de nombreuses manifestions à travers le monde depuis une dizaine de jours. La Japonaise de 22 ans, qui vit aux Etats-Unis depuis l'âge de 3 ans, s'est justement rendue à Minneapolis pour manifester sa colère.

Osaka : "Qu'est-ce qui vous donne plus le droit de parler que moi ?"

Ce qui lui a valu certaines critiques, si l'on en croit que le tweet qu'elle a publié ce jeudi : « Je déteste quand les gens disent sur les sportifs ne devraient pas s'impliquer dans la politique et seulement s'entraîner. Premièrement, il s'agit d'un problème de droits de l'homme. Deuxièmement, qu'est-ce qui vous donne plus le droit de parler que moi ? Avec cette logique, si vous travaillez à Ikea, vous êtes seulement autorisé à parler de « Grönlid » ?, écrit-elle, en faisant référence à un modèle de canapé vendu par la célèbre enseigne suédoise. Très timide sur le court et en conférence de presse, la gagnante de l'US Open 2018 et de l'Open d'Australie 2019, devenue la sportive la mieux payée ces douze derniers mois (29eme au classement tous sexes confondus, avec 33 millions d'euros de gains, dont 30 en contrats publicitaires), l'est beaucoup moins à l'écrit !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.