WTA : Mouratoglou et l'avenir de Serena Williams

WTA : Mouratoglou et l'avenir de Serena Williams©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365, publié le vendredi 02 juillet 2021 à 12h44

Alors que Serena Williams a été contrainte à l'abandon dès le premier tour de Wimbledon après une chute, Patrick Mouratoglou, son entraîneur français, a évoqué le futur de l'Américaine, bientôt 40 ans, qu'il voit bien à nouveau gagner l'US Open.



De son propre aveu, elle en a eu "le cœur brisé".  Opposée à Aliaksandra Sasnovich mardi au premier tour de Wimbledon, Serena Williams, victime d'une chute dans la première manche et touchée à la jambe droite, a été contrainte d'abandonner dans la première manche, alors que le score était de 3-3. Et si, après son élimination à l'Open d'Australie, l'Américaine avait confié, avec beaucoup d'émotion, ne pas savoir si elle reviendrait jouer à Melbourne, elle ne s'est cette fois pas exprimé sur le sujet. Mais reverra-t-on celle qui chasse toujours le record de sacres en Grand-Chelem détenu par Margaret Court (24 contre 23 pour l'américaine) sur le gazon anglais ? Pour son entraîneur Patrick Mouratoglou, interrogé par Tennis Majors, elle n'aurait en tout cas pas cherché à éviter les questions sur le sujet en zappant la conférence de presse.

Etait-ce son dernier Wimbledon ?

"Je ne pense pas, mais je ne peux pas répondre à sa place. Je ne lui ai pas posé la question. Je ne sais pas non plus ce qu'elle-même sait sur la question de savoir si c'était son dernier Wimbledon. Des tas de critères vont entrer en ligne de compte. Elle sait qu'elle est infiniment plus proche de la fin de sa carrière que du début. Qu'elle puisse anticiper une émotion forte si elle était confrontée, dans une discussion, à l'idée qu'elle ne reviendra peut-être pas à Wimbledon, c'est quelque chose que je pourrais comprendre, a-t-il ainsi confié.

"Autant de chances de gagner l'US Open"

S'il ne connaît pas encore la durée d'indisponibilité de Serena, le Français bat en brèche l'idée que le tournoi londonien constituait sans doute l'une de ses ultimes chances de remporter son 24e Majeur : "Elle a gagné autant de fois l'Open d'Australie sur dur que Wimbledon sur gazon. Je peux entendre que les chiffres disent que Roland-Garros est le tournoi le moins facile pour elle, et que c'est un tournoi physiquement plus dur pour une joueuse de bientôt 40 ans. Mais sinon... Le gazon met ses qualités en valeur, oui, mais c'est aussi difficile de bouger sur gazon, on le dit assez peu. Pour moi, elle a autant de chances de gagner l'US Open que de gagner Wimbledon." Mouratoglou "espère" d'ailleurs qu'elle aura l'occasion de pouvoir disputer un tournoi de préparation avant d'aborder le Grand Chelem new-yorkais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.