WTA : Mladenovic parle enfin de Garcia !

WTA : Mladenovic parle enfin de Garcia !©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 19 février 2019 à 11h16

Interrogée dans L'Equipe après avoir remporté son premier match de la saison, à Dubaï lundi, Kristina Mladenovic évoque pour la première fois le retour de Caroline Garcia en équipe de France de Fed Cup. La Nordiste, reléguée sur le banc des remplaçantes face à la Belgique, revient également sur la manière dont elle a vécu cette décision et analyse sa chute au classement WTA ainsi que ses mauvais résultats des deux dernières années.

Kristina Mladenovic sort de son silence. Plus que le grand retour de Caroline Garcia en équipe de France, le dernier week-end de Fed Cup et le premier de l'année, il y a déjà plus de quinze jours maintenant, avait surtout marqué les "retrouvailles" entre la Lyonnaise et son ex-meilleure amie devenue ensuite son ennemie. Avant de s'épancher sur le sujet, ce mardi dans L'Equipe au lendemain de sa première victoire dans un match cette saison, Mladenovic n'avait encore jamais révélé comment elle avait vécu ses retrouvailles, ni même le sentiment qui l'avait habitée, à chaud, en se retrouvant reléguée au rôle de remplaçante face à la Belgique, poussée indirectement hors du survêtement de titulaire par Garcia. "C'est sûr que j'étais surprise et déçue de ne pas jouer, car je suis une compétitrice (...) mais je l'ai super bien vécu, car j'étais contente que l'équipe soit réunie et forte et que, pour une fois, je n'ai pas tout sur mes épaules", affirme la Nordiste, qui semble avoir plutôt apprécié de vivre la rencontre comme spectatrice et supportrice. "C'était aussi plaisant. Je ne suis pas en train de dire que je n'ai pas envie d'être sur le court, mais c'était sympa de profiter et de regarder les filles bien jouer et gagner (...) J'ai entendu des échos comme quoi je tirais la gueule, ce n'était pas du tout le cas. Mon ressenti, c'était l'apaisement. J'étais contente de voir les filles assurer et faire le job." Même Garcia ? Visiblement oui, à entendre l'ancienne numéro 1 française, qui regrette que la presse en ait fait des tonnes sur les dissensions entre les deux jeunes femmes, compatriotes et amies il y a encore pas si longtemps que cela. A entendre, "Kiki", pas forcément convaincante pour autant, elle aurait même pris beaucoup de plaisir à jouer de nouveau aux côtés de la nouvelle patronne du tennis hexagonal. "C'était hyper fluide. Les médias ont exagéré sur énormément de choses. Sinon, personne n'aurait pu être performant durant le week-end. On a fait de bons entraînements, on a rejoué ensemble en double, c'était bien. Il n'y a aucun souci."

Mladenovic : "Le classement ne m'a jamais pris la tête"

Mladenovic en restera là en ce qui concerne le sujet Garcia, vite expédié. La petite amie de Dominic Thiem se montre plus loquace en revanche lorsqu'il est question de revenir sur sa chute au classement WTA (elle est aujourd'hui 67eme mondiale), et, par extension, sur sa longue traversée du désert incarnée par ces éliminations au premier tour à n'en plus finir. Mais là aussi, le sujet semble glisser sur la joueuse comme de l'eau sur les plumes d'un canard. "Le classement ne m'a jamais pris la tête, que ce soit quand c'était super bien ou quand c'est moins bon. Il y a des hauts et des bas chez tout le monde. Je me concentre sur mon niveau de jeu", analyse simplement l'ex-membre du Top 10, visiblement très sereine en dépit de sa descente aux enfers. "Si je joue bien, ça peut aller très vite. En un ou deux tournois, on regagne de gros points, ça n'a jamais été un problème. C'est plutôt l'envie de faire des matchs et de mettre mon jeu en place. Parfois, il faut reculer d'un cran pour rebondir plus haut, je ne suis pas inquiète." L'intéressée reconnaît que cela n'a pas toujours été le cas pour autant. Mais cela n'avait pas duré très longtemps. " Pendant la période où j'ai connu plusieurs défaites de suite, j'étais contrariée et inquiète. Je savais que je n'étais pas dedans, je ne me sentais pas bien physiquement. Là, tous les feux sont au vert." La preuve : la future adversaire au deuxième tour de la numéro 1 mondiale Naomi Osaka vient de se hisser au deuxième tour d'un tournoi pour la première fois en 2019. Elle n'a même fait qu'une bouchée de son adversaire. Sa victime ? L'Omanaise Fatma Al Nabhani, 406eme au classement WTA... Kristina Mladenovic, qui a modifié son service dans le but justement d'enfin revoir la lumière, ne nous en voudra pas si l'on attend une victoire plus probante avant d'estimer à notre tour si les feux sont vraiment au vert. Et méritent de retrouver les titulaires de l'équipe désormais chère à Julien Benneteau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.