WTA - Lexington : Konta victime de palpitations cardiaques

WTA - Lexington : Konta victime de palpitations cardiaques©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le mardi 11 août 2020 à 11h51

Lors de son entrée en lice au tournoi de Lexington, la Britannique Johanna Konta a été victime de palpitations cardiaques au cours de son match, perdu, contre Marie Bouzkova.



Après de longs mois d'interruption en raison de la pandémie de coronavirus, le tennis est de retour officiellement sur les courts. Il y a eu le tournoi de Palerme remporté brillamment par la Française Fiona Ferro. Puis il y a cette semaine l'épreuve de Lexington, qui sert de préparation au prochain US Open, deuxième Grand Chelem de cette saison 2020 particulière, notamment privé des présences d'Elina Svitolina et Kiki Bertens. Aux Etats-Unis, Johanna Konta a, elle, connu une reprise difficile sur le circuit WTA. Au tournoi américain, la Britannique a pris la porte dès le premier tour.

Konta « un peu étourdie à la fin »


Tête de série numéro 3, Konta a été éliminée par Marie Bouzkova en deux sets (6-4, 6-4). La Britannique a révélé après son revers avoir été victime de palpitations cardiaques au début de sa rencontre. On l'avait notamment vue presser son cou avec deux doigts afin de prendre son pouls. « Il a fallu un certain temps pour que ça se calme, jusqu'à environ 4-3 dans le premier set. Après quoi j'ai pu me concentrer sur le tennis », a expliqué la 14eme joueuse mondiale qui était « un peu étourdie à la fin ».

Konta : « Je suis inquiète »


C'est la quatrième fois que Johanna Konta est victime de ce genre de problèmes sur un tournoi ou à l'entrainement, elle qui est sujette à des palpitations soudaines pouvant faire monter brutalement le rythme cardiaque. « Nous ne savons pas pourquoi cela se produit, c'est dans des situations stressantes, dans des situations pas stressantes. Dans ces moments-là, je ne peux pas fonctionner pendant les premières secondes, a dit la Britannique de 29 ans. Je suis inquiète. Je vais passer un autre électrocardiogramme (...) Mais maintenant cela ne se reproduira probablement plus avant un an ou quelque chose comme ça ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.