WTA : Le secret de S.Williams qui l'a brouillé à vie avec Sharapova

WTA : Le secret de S.Williams qui l'a brouillé à vie avec Sharapova©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 08 septembre 2017 à 15h56

Rivales sur le court, Maria Sharapova et Serena Williams n'ont jamais été non plus les meilleures amies du monde en dehors des terrains. La Russe, qui n'a de toute façon jamais porté elle non plus l'Américaine dans son coeur, pense savoir pourquoi et le révèle dans son autobiographie « Unstoppable » à paraître le 12 septembre prochain.

Pour celle qui a repris récemment la compétition après avoir été suspendue deux ans pour dopage, l'origine de l'animosité entre les deux championnes remonte à 2004, quelques minutes après que Sharapova a corrigé Williams en finale de Wimbledon (6-1, 6-4). Dans l'intimité du vestiaire, la jeune Serena (23 ans à l'époque) craque, se pensant seule et donc libre de laisser couler ses larmes. Malheureusement pour la maman d'une petite fille depuis vendredi dernier, Sharapova est à deux pas et entend Williams pleurer. A en croire la native de Niagan (Sibérie) dans son livre, l'Américaine ne l'a jamais digéré. « Je crois qu'elle me haïssait pour avoir pris quelque chose qui lui appartenait, selon elle. Elle me haïssait de l'avoir vue dans un moment de vulnérabilité. Mais surtout, elle me haïssait pour l'avoir entendu pleurer. Elle ne m'a jamais pardonné d'avoir été la témoin d'un moment de faiblesse. »

Sharapova est tout aussi persuadée, comme elle l'explique dans « Unstoppable », que la plus jeune des deux sœurs Williams n'a pas non plus encaissé ce jour-là de perdre face à une joueuse bien plus frêle physiquement, alors seulement âgée de 17 ans et loin d'être favorite face à une Williams qui s'était déjà fait un nom sur le circuit. « Serena me haïssait pour l'avoir battue à Wimbledon, contre toutes attentes, alors que je n'étais qu'une enfant mince. », écrit la grande et longiligne joueuse russe de près d'1,90 m dans des extraits relayés par le Daily Mail. Un gabarit qui n'empêche pas l'ex-petite amie du joueur bulgare Grigor Dimitrov d'avoir toujours été impressionnée par l'Américaine (1,75 m, 70 kg). « Encore maintenant, elle me donne l'impression d'être une petite fille, avoue l'actuelle numéro 146 au classement WTA. Sa présence physique est plus imposante que ce qu'on pourrait croire à la télévision. Elle a des bras et des jambes très forts, elle est très intimidante. » Déjà loin d'être proches, ce livre devrait éloigner encore un peu plus Serena et Sharapova. Si tant est que cela soit possible.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - WTA : Le secret de S.Williams qui l'a brouillé à vie avec Sharapova
  • histoires de bonne femme ,..........................sans intérêt , vraiment rien a foutre, il y a des choses vraiment plus graves

    Je suis d accord avec vous !!!! Mais à la différence de vous je ne lis pas ce qui ne m intéresse pas !

  • chaque une représente l'image de leurs pays ... Sharapova : la beauté ,la splendeur la gentillesse la douceur et l'autre ...que dalle nada ,rien si non que de la merde et fierté ...comme son pays !!! de faux culs

    J'aime bien votre poésie..Votre analyse, par contre laisse à désirer.

    Je ne saisis pas très bien votre réflexion ! c'est de l'ironie ou vous n'êtes vraiment qu'un gros con ?

    sharapova douce et gentille ? que ne faut-il pas lire,c'est la joueuse la plus jalouse et la plus fausse du circuit féminin et pour ces raisons elle est haït de toutes sans exception.

  • Suis triste pour elles...........pauvres creatures.......probleme d ego...de riches.....en sommes rien a f....e

  • Tu as raison gaulois déchu ce petit mais alors vraiment tout petit secret fait pschiit

  • On s'en fout de cette sorte de secret merdique