WTA : Le plaisir de jouer, la quête de Naomi Osaka

WTA : Le plaisir de jouer, la quête de Naomi Osaka©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 02 août 2019 à 09h20

Après avoir été très vite au sommet, Naomi Osaka a craqué et vu ses résultats décliner. La Japonaise l'a confirmé sur les réseaux sociaux, assurant vouloir retrouver le plaisir de jouer au tennis.

L'étoile filante a rapidement failli. Victorieuse de l'US Open l'an passé puis de l'Open d'Australie en début de saison, Naomi Osaka a rapidement monté les échelons pour prendre la tête du classement WTA. Mais, depuis, la Japonaise a multiplié les contre-performances, étant éliminée dès son entrée en lice à trois reprises dont Wimbledon et reculant au deuxième rang mondial derrière Ashleigh Barty. Via son compte Instagram, Naomi Osaka s'est confiée en longueur sur la crise de résultats qu'elle a pu traverser et les leçons qu'elle en a tiré. « Les derniers mois ont été plutôt durs pour moi sur le plan du tennis mais, heureusement, je suis entourée par des personnes que j'aime et qui m'aiment en retour (je l'espère), assure la Japonaise. A ce sujet, je leur suis reconnaissante car lorsque les choses ne tournent pas rond, je m'en veux à 100%, j'ai tendance à me taire car je ne veux pas être un fardeau pour qui que ce soit avec mes pensées ou mes problèmes mais ils m'ont appris à avoir confiance en eux et ne pas tout prendre sur moi. »


Osaka : « Pas pris de plaisir à jouer au tennis depuis l'Australie »

Dans la suite de son message, Naomi Osaka se plie au jeu de l'introspection et avoue sans ambages avoir perdu l'envie, le plaisir de jouer au tennis. Selon elle, c'est cette perte qui l'a fait sombrer dans une spirale négative : « Je peux en toute honnêteté dire que, fort probablement, je n'ai pas pris de plaisir à jouer au tennis depuis l'Australie et que j'arrive enfin à m'y faire tout en apprenant à nouveau le sentiment de prendre du plaisir sur les courts ». Pour expliquer cette très longue mauvaise passe, Naomi Osaka assure avoir dévié de sa trajectoire, se focalisant trop sur les résultats en eux-mêmes. « J'ai donné tant d'importance aux résultats des matchs au lieu d'apprendre d'eux, ce que je fais habituellement, assure la numéro 2 mondiale qui a joué la carte de l'autodérision. J'ai beaucoup appris sur moi grâce au temps durant lequel j'ai pu réfléchir, ayant tant perdu au premier tour, et j'ai l'impression d'avoir muri comme personne durant l'année écoulée donc je suis impatiente de voir ce que l'avenir me réserve tant sur qu'en dehors du court. » Avec Toronto puis Cincinnati pour préparer l'US Open, Naomi Osaka a du temps pour reconstruire sa confiance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.