WTA : Gauff " s'amuse beaucoup " à New York

WTA : Gauff " s'amuse beaucoup " à New York©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le samedi 22 août 2020 à 19h31

La jeune joueuse américaine Coco Gauff apprécie l'expérience de la bulle new-yorkaise mise en place pour les tournois de Cincinnati et de l'US Open.



En préparation de l'US Open, qui débutera dans une semaine, le tournoi de Cincinnati vient de commencer à... New York, sur le lieu même du Grand Chelem américain. Femmes et hommes y sont présents afin de vite peaufiner leurs réglages en vue du deuxième grand tournoi de la saison 2020 après l'Open d'Australie, où Sofia Kenin et Novak Djokovic s'étaient illustrés en début d'exercice.

Gauff : « On a toujours beaucoup de choses à faire sur le site »

Les meilleurs éléments qui ont bien voulu se rendre aux Etats-Unis (Nadal, Monfils, Wawrinka, Andreescu, Halep et Svitolina ont notamment renoncé) découvrent donc depuis quelques jours la bulle new-yorkaise comme Serena Williams, qui a tapé la balle avec Stefanos Tsitsipas, ou Andy Murray, de retour sur le circuit après de longs mois d'absence. L'ambiance est forcément particulière, très particulière. Les matchs vont notamment se jouer sans public. Ce qui ne perturbe pas du tout Coco Gauff, la jeune pousse américaine. En termes de préparation, cela ne change pas grand-chose pour la 50eme mondiale. « C'est toujours du tennis, sur le même court, avec les mêmes balles, qu'il y ait des fans ou pas n'y change rien, a-t-elle confié selon L'Equipe. Le fait d'être dans la bulle, c'est à peu près comme un tournoi normal. Évidemment, on ne peut pas se déplacer aussi librement que d'habitude, mais on a toujours beaucoup de choses à faire sur le site. »


Gauff : « Ça a dépassé mes attentes »

« Ils ont installé beaucoup de jeux et de divertissements pour nous occuper. Il y a du basket, une piscine, du foot, du padel, un minigolf... À l'hôtel il y a des PS4, une table de ping-pong, des jeux d'arcade. Et aussi un karaoké, mais je ne suis pas certaine que ce soit un grand succès, personne ne veut chanter devant tout le monde ! », ajoute la jeune pépite de 16 ans qui avoue apprécier l'expérience. « Ça a dépassé mes attentes. Il y a beaucoup d'activités à l'hôtel. C'est ce qui m'inquiétait un peu, ne rien avoir à faire à part Netflix. Mais il y a beaucoup de choses. Dans le stade aussi, il y a beaucoup de jeux que je n'avais jamais essayés. Je m'amuse beaucoup. L'USTA (la Fédération américaine) a fait du très bon boulot. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.