WTA : Cornet et son entraîneur, saison 1 épisode 3

WTA : Cornet et son entraîneur, saison 1 épisode 3©Media365

David HERNANDEZ, publié le vendredi 10 août 2018 à 09h14

A Montréal, Alizé Cornet n'a pas perdu ses habitudes et a encore offert des séquences étonnantes sur sa chaise au moment d'échanges avec son entraîneur qui n'est autre que son compagnon.

La relation entre Alizé Cornet et son entraîneur pourrait très bien être renommée « Un gars, Une fille » comme la célèbre série avec Jean Dujardin. Le tenniswoman française ne cesse d'offrir des séquences étonnantes avec son compagnon sur les différents courts. Le tournoi de Montréal n'a pas dérogé à la règle. Lors de son premier tour contre Tatjana Maria, la Niçoise avait reproché à son entraîneur de compagnon d'être trop proche d'elle et de parler trop fort alors que son adversaire, allemande, parlait la langue de Molière. « Elle parle français, et tu parles super fort! Alors parle moins fort. » Un petit accrochage qui n'avait rien avoir avec celui observé en février dernier à Doha.


Seulement, entre les deux tourtereaux, il est difficile de mélanger amour et travail. Cornet l'avait avoué il y a quelques temps et assurait qu'il fallait qu'elle fasse un travail sur elle. Il reste encore du chemin puisque jeudi au moment de son élimination contre Ashleigh Barty, elle a remis ça. D'abord contre elle-même. « Je ne la tiens pas la bataille ! La fille prend 10 secondes entre chaque point, elle ne respire pas ! Elle court partout ! Pourtant, je ne suis pas mauvaise, mais je me fais écartelée quoi ! Comment elle fait pour prendre 10 secondes ?! Ce n'est pas possible ! Moi j'ai le coeur ici (dans la gorge), putain... » Un cri du cœur auquel Michael Kuzaj n'a pas trouvé les bons mots. « Allez, c'est la fin, donc on lâche tous les chevaux, on lâche tout ». « C'est la fin ? C'est gentil, merci ! Putain, le lapsus", lâchera-t-elle en réponse.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU