WTA - Cincinnati : Jabeur passe avec difficulté, Pegula également, Ka.Pliskova en échec

WTA - Cincinnati : Jabeur passe avec difficulté, Pegula également, Ka.Pliskova en échec©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 17 août 2022 à 21h02

Après avoir sauvé trois balles de match, Ons Jabeur a fini par prendre le meilleur sur Caty McNally en trois manches pour son entrée en lice à Cincinnati. Alors que Karolina Pliskova a été piégée par Elise Mertens, Jessica Pegula a dominé Marta Kostyuk.



Ons Jabeur verra bien les huitièmes de finale à Cincinnati. Toutefois, ça n'a pas été simple pour la tête de série numéro 5 face à Caty McNally. Une rencontre que la Tunisienne a bien abordé avec le break d'entrée mais l'Américaine, devant son public, a immédiatement répliqué pour revenir à deux jeux partout. Les deux joueuses se sont neutralisées non sans avoir chacune l'occasion de prendre le service de l'autre. C'est finalement Ons Jabeur qui a su saisir sa chance afin de mener cinq jeux à trois puis de conclure su son service ce premier set. La deuxième manche a démarré comme l'entame de la rencontre, avec Caty McNally qui a su effacer le break pris de manière précoce par la numéro 5 mondiale. Mais, cette fois, c'est bien l'Américaine qui a su faire tourner les débats en sa faveur alors que la Tunisienne servait pour rester dans le set. Convertissant sa deuxième balle de break sur deux obtenues dans cette manche, la 179eme mondiale a relancé le match puis fait douter Ons Jabeur en ayant la première opportunité de prendre son service dans la dernière manche. La tête de série numéro 5 a finalement été la première à faire le break... mais là-encore, elle n'a pas su le confirmer dans le jeu suivant. La Tunisienne a alors été au bord du gouffre avec deux balles de match sur son service. Retrouvant sa sérénité, elle a su emmener son adversaire dans un jeu décisif accroché. Les deux joueuses ont eu l'opportunité de conclure mais c'est bien Ons Jabeur qui a su y parvenir (6-3, 4-6, 6 en 2h25') pour rejoindre Petra Kvitova en huitièmes de finale. La Tchèque a pris le meilleur sur Sorana Cirstea en deux manches (6-2, 6-3 en 1h06').

Pegula renverse Kostyuk

Jessica Pegula reprend le rythme. Stoppée en demi-finales la semaine passée à Toronto, l'Américaine fait respecter son statut de tête de série numéro 7 pour son entrée en lice à Cincinnati. Opposée à Marta Kostyuk, la 8eme mondiale n'a pas su prendre l'avantage dans l'échange, manquant la seule balle de break à signaler dans un premier set fermé et qui s'est logiquement conclu au jeu décisif. Les deux joueuses se sont échangées les points perdus au service mais c'est bien l'Ukrainienne qui a eu le dernier mot. Un ascendant qui n'a toutefois pas duré très longtemps. En effet, après avoir remporté son premier passage au service, la 74eme mondiale a vu les jeux défiler. Plus précisément six à la suite. Avec trois balles de break converties sur trois obtenues, Jessica Pegula s'est totalement relancée dans un set à sens unique. La dernière manche a tout d'abord vu les deux joueuses manquer des balles de break avant d'échanger les jeux de service perdus. Une séquence qui a tourné en faveur de l'Américaine, qui a pu mener cinq jeux à deux. C'est finalement sur le service de Marta Kostyuk que Jessica Pegula est allé conclure la rencontre (6-7, 6-1, 6-2 en 2h07'). Victoria Azarenka ou Emma Raducanu sera son adversaire.


Mertens rejoint Garcia

Caroline Garcia connaît son adversaire. Tombeuse de Maria Sakkari ce mardi, la Tricolore affrontera Elise Mertens pour une place en quarts de finale. La Belge a mis fin au parcours de la tête de série numéro 14 Karolina Pliskova, qui ne confirme pas son beau parcours à Toronto. Si la Tchèque a su effacer le break concédé d'entrée pour revenir à deux jeux partout, elle a dû récidiver pour éviter de voir le premier set lui échapper. Toutefois, le jeu décisif qui a conclu les débats a vu Elise Mertens remporter cinq points consécutifs pour virer en tête dans cette rencontre. L'entame de la deuxième manche a vu les deux joueuses se neutraliser cinq jeux durant, non sans deux balles de break pour la Belge. C'est cette dernière qui, à l'usure, a fait céder Karolina Pliskova. La 17eme mondiale alors été menée quatre jeux à deux et n'a pas trouvé la solution pour effacer son retard. Sur un ultime jeu blanc, Elise Mertens a mis un terme à la rencontre (7-6, 6-3 en 1h36').

Vos réactions doivent respecter nos CGU.