WTA - Cincinnati : Cornet humiliée, Garcia déroule

WTA - Cincinnati : Cornet humiliée, Garcia déroule©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 16 août 2022 à 08h28

Issue des qualifications, Caroline Garcia a poursuivi sa route ce lundi à Cincinnati en dominant aisément la Croate Petra Martic (6-3, 6-3). Alizé Cornet, en revanche, s'est fait balayer d'entrée (6-1, 6-0) par l'Américaine Sloane Stephens.



Fortunes diverses pour Alizé Cornet et Caroline Garcia, ce lundi au 1er tour du tournoi de Cincinnati. La première, automatiquement qualifiée pour le grand tableau, s'est fait gifler (6-1, 6-0) comme rarement dans sa carrière par Sloane Stephens. Aucun souci en revanche pour la seconde, issue des qualifications mais qui ne s'est pas gênée pour enchaîner une troisième victoire, aux dépens de Petra Martic (6-3, 6-3), et continue ainsi son parcours dans l'Ohio. Garcia, qui avait réussi à se sortir des griffes de Diane Parry puis d'Andrea Petkovic pour se hisser dans le tableau une semaine après s'être fait éjecter d'entrée à Toronto par... Cornet a fait preuve de beaucoup de sérieux face à la Croate aujourd'hui 56eme au classement mais qui faisait encore partie du Top 15 il n'y a pas si longtemps que cela encore. La numéro 1 française déjà titrée à deux reprises cette saison (Varsovie et Bad Homburg) alors qu'elle n'avait plus soulevé de trophée en simple depuis 2019 (Nottingham) retrouvera au deuxième tour l'une des favorites Maria Sakkari, de nouveau numéro 3 mondiale depuis lundi et tête de série numéro 4 du tournoi.

Cornet fantomatique

Cornet, elle, s'imaginait bien s'offrir un nouveau test contre Iga Swiatek, qu'elle était parvenue à faire tomber de son nuage à Wimbledon le mois dernier. Malheureusement pour la Niçoise, la Cornet qui s'est présentée lundi face à Stephens n'était que l'ombre de celle qui avait mis un terme à l'impressionnante série de victoires de la numéro 1 mondiale polonaise. Méconnaissable pendant toute la partie face à l'Américaine, qui n'a pas eu besoin de plus d'une heure pour ridiculiser notre représentante, la 37eme mondiale ne lui a jamais posé le moindre problème. Pire : multipliant d'entrée les fautes directes et concédant break après break, la Française a pratiquement offert le match sur un plateau à la 57eme au classement, qui s'était justement arrêtée au 2eme tour à Toronto après avoir buté sur Sakkari, future adversaire de Garcia. Pour Cornet, c'est déjà terminé. Et étant donné sa prestation de lundi, il ne pouvait pas en être autrement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.