WTA - Chennai : Marino a tenu son rang, Wang et Peterson également

WTA - Chennai : Marino a tenu son rang, Wang et Peterson également©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 12 septembre 2022 à 20h44

Pour son entrée en lice à Chennai, où elle est la tête de série numéro 7, Rebecca Marino s'est qualifiée pour les huitièmes de finale aux dépens d'Anna Blinkova. Qiang Wang et Rebecca Peterson ont également passé l'obstacle.



Après son élimination au troisième tour de l'US Open, Rebecca Marino repart sur de bonnes bases. Tête de série numéro 7 du tournoi WTA de Chennai, la Canadienne n'a pas commis d'impair lors de son entrée en lice face à Anna Blinkova, 149eme mondiale. Mais c'est bien la Russe qui a pris le meilleur départ avec deux breaks consécutifs afin de mener trois jeux à rien. La 90eme mondiale a alors effacé un de ses deux jeux de service de retard avant une fin de premier set canon. Remportant quatre jeux de suite, dont deux sur l'engagement de la Russe, Rebecca Marino a conclu la manche en sa faveur à la première occasion. L'entame de la deuxième a tout d'abord vu les deux joueuses s'échanger leur service pour un statu quo à deux jeux partout. C'est alors que la Canadienne a mis un grand coup d'accélérateur. Pas inquiétée sur sa mise en jeu, Rebecca Marino a fait céder deux fois Anna Blinkova. Sur le service de la Russe, la tête de série numéro 7 a conclu à sa deuxième balle de match (7-5, 6-2 en 1h25') et affrontera pour une place en quarts de finale la Polonaise Katarzyna Kawa, tombeuse de l'Australienne Astra Sharma (6-4, 6-3 en 1h38').

Wang a fait fi d'un trou d'air

Tête de série numéro 6, Qiang Wang a eu le dernier mot face à Yanina Wickmayer mais a eu besoin de trois manches pour y parvenir. Une rencontre que la 101eme mondiale a démarré sur les chapeaux de roues en remportant les quatre premiers jeux. Toutefois, la Belge a contre-attaqué pour revenir à quatre jeux à trois. C'est alors que les deux joueuses ont failli au service, ce qui a permis à Qiang Wang de capitaliser sur l'avantage pris plus tôt et de remporter ce premier set. Le deuxième a été bien différent car c'est Yanina Wickmayer qui a tout de suite pris l'ascendant afin de mener quatre jeux à rien. La Belge n'a finalement laissé qu'un jeu à la Chinoise, égalisant à une manche partout en prenant une troisième fois le service de son adversaire. Sur sa lancée, la 464eme mondiale a fait le break d'entrée de dernier set. Toutefois, les jeux de service perdus se sont enchaînés avant que Qiang Wang ne siffle la fin de la récréation. Alignant les quatre derniers jeux, la Chinoise a conclu la rencontre en sa faveur (6-4, 1-6, 6-4 en 2h13').

Peterson a dû se faire violence

Opposée à l'Andorrane Victoria Jimenez Kasintseva, Rebecca Peterson a validé son billet pour les huitièmes de finale en deux sets. Alors que la 180eme mondiale n'a pas su remporter un seul de ses jeux de service, la Suédoise a connu un peu plus de réussite. A sa troisième balle de set sur l'engagement de son adversaire, Rebecca Peterson a remporté un premier set très décousu. La deuxième manche a vu Victoria Jimenez Kasintseva prendre immédiatement l'avantage en breakant dès le premier jeu. Un avantage que l'Andorrane a confirmé afin de mener cinq jeux à deux, servant ainsi pour le gain du set. C'est alors qu'elle s'est comme effondrée. Perdant quatre jeux de suite sans avoir la moindre balle de set, elle a vu Rebecca Peterson recoller avant de réagir pour aller au jeu décisif. Un tiebreak qui a d'abord vu les deux joueuses se neutraliser puis la 95eme mondial a tapé du poing sur la table. Le gain des quatre derniers points lui a permis de sceller le sort de la rencontre (6-2, 7-6 en 1h56').

Vos réactions doivent respecter nos CGU.