WTA : Cette joueuse harcelée en ligne pour une photo osée

WTA : Cette joueuse harcelée en ligne pour une photo osée©Media365

Paul Rouget : publié le mardi 10 novembre 2020 à 11h54

L'ancienne prodige russe Sofya Zhuk (20 ans), qui a mis sa carrière entre parenthèses en raison de problèmes de dos, a été victime de harcèlement sur Instagram après la publication d'une photo topless qu'elle a fini par effacer.

 

Annoncée à 15 ans comme le nouveau phénomène du tennis féminin, Sofya Zhuk, qui s'apprête à célébrer son 21e anniversaire, a mis en pause sa carrière tennistique, et ne s'en porte pas plus mal. Même si ce n'est pas par choix que la Russe, plus vue sur un court de tennis depuis son élimination au premier tour des qualifications de Wimbledon l'an dernier, ne joue plus, mais bien en raison de problèmes physiques. "Même avant ma victoire chez les Juniors à Wimbledon (en 2015, ndlr), mon dos était dans un tel état qu'aucun médecin ne voulait m'aider. J'étais considérée comme une cause perdue, commentait-elle en mars sur le site de la WTA. Ma colonne vertébrale ressemble à celle de quelqu'un de 50 ou 60 ans." Celle dont le meilleur classement reste une 116e place en décembre 2018 a donc posé les raquettes, sans savoir si elle reprendra un jour le fil de sa carrière. En attendant, Zhuk, qui réside à Miami, a signé un contrat avec une célèbre agence de mannequins (Elite) et publie régulièrement des photos d'elle sur Instagram, où elle compte plus de 60 000 abonnés. 

Mais un cliché lui a attiré tout un tas de commentaires négatifs. Un véritable harcèlement en ligne dont elle a été victime suite à la publication d'une photo topless, où elle dissimulait sa poitrine avec ses bras. Et elle a fini par retirer la photo en question. "Je n'ai pas vraiment compris où était le problème, raconte-t-elle aujourd'hui au site Sport-express.ru. J'ai publié une photo, et alors ? Quand je partage quelque chose, je ne cherche pas à faire passer un message. C'est juste une photo que j'aime. Mais quand j'ai partagé cette photo, j'ai reçu une avalanche de messages. Normalement, ça ne me dérange pas, mais cette fois, ils étaient très agressifs. Je pense que les gens ne peuvent tout simplement pas accepter que je me suis trouvée en dehors du tennis, que je peux vivre heureuse sans sport et que je ne suis pas en dépression." Et si elle est donc heureuse dans sa nouvelle vie, Sofya Zhuk n'exclut pas totalement un retour sur les courts. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.