Raducanu tancée par le sélectionneur du XV de la Rose

Raducanu tancée par le sélectionneur du XV de la Rose©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 08 novembre 2021 à 14h21

Eddie Jones, le sélectionneur de l'équipe anglaise de rugby, s'en est pris à la gagnante du dernier US Open, Emma Raducanu, qui "pose pour Vogue" et "porte du Christian Dior" plutôt que de gagner des matchs depuis son sacre selon lui.



Si elle ne brille pas franchement depuis son sacre historique à l'US Open, Emma Raducanu a atteint lundi le plus haut classement de sa jeune carrière, puisqu'elle pointe aujourd'hui au huitième rang à la WTA. Victorieuse de Leylah Fernandez lors de cette finale surprise à New York, l'Anglaise de 18 ans a depuis été éliminée dès son entrée à Indian Wells, par Aliaksandra Sasnovich (6-2, 6-4), avant d'atteindre les quarts de finale à l'Open de Transylvanie, s'inclinant face à Marta Kostyuk (6-2, 6-1) après des succès contre Polona Hercog (4-6, 7-5, 6-1) et Ana Bogdan (6-3, 6-4). Un bilan pas vraiment reluisant pour la native de Toronto, qui s'est séparé de son coach, Andrew Richardson, après avoir remporté le Grand Chelem américain.

"Si la fille qui a gagné l'US Open n'a pas fait grand-chose depuis, il y a une raison"

Une décision critiquée par Michael Joyce, ex-coach de Maria Sharapova. Plus surprenant, elle aussi dû essuyer les critiques du sélectionneur de l'équipe anglaise de rugby, l'Australien Eddie Jones, qui évoquait Marcus Smith, la nouvelle star du XV de Rose, et son ascension météorique. "Le plus dur pour les jeunes joueurs, ce sont les distractions. Comme la visibilité médiatique, les félicitations et les critiques qu'ils reçoivent, les agents qui les voient comme des futurs grands... Si la fille qui a gagné l'US Open n'a pas fait grand-chose depuis, il y a une raison. Où l'avez-vous vue ? Sur la couverture de Vogue, celle de Harper's Bazaar ou de je ne sais quoi en portant du Christian Dior, a ainsi lâché Jones. Il (Marcus Smith, ndlr) a les pieds sur terre, mais c'est le cas de tous au début. Sinon tu ne rentres pas dans l'équipe, ou tu ne remportes pas l'US Open. Mais ce sont les nombreuses distractions qui font que tu n'as plus les pieds sur terre." L'intéressée appréciera, d'autant plus qu'elle avait posé pour Vogue avant ses exploits new-yorkais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.