Alizé Cornet sera entendue par l'ITF

Alizé Cornet sera entendue par l'ITF©Media365
A lire aussi

Yannis Dakik, publié le vendredi 09 mars 2018 à 13h31

Dans le viseur de l'ITF depuis le mois de janvier et l'annonce dune procédure disciplinaire à son encontre, Alizé Cornet a confirmé jeudi en conférence de presse la date de son passage devant l'instance. Elle devra se défendre après avoir manqué trois contrôles l'an passé.

L'année démarre mal pour Alizé Cornet. Sous le menace d'une suspension pour violation du règlement antidopage, la Française a confirmé lors de sa conférence de presse ce jeudi qu'elle sera entendue le 1er mai prochain par la Fédération internationale de tennis (ITF) à Londres. La joueuse de 28 ans a manqué trois présentations de contrôle antidopage et plaidera sa cause devant un « tribunal indépendant » propre à l'ITF a déclaré à l'AFP Me Alexis Gramblat, avocat de la joueuse.

Au bras de fer avec l'ITFLors d'une mise au point sur Twitter, la 39eme joueuse mondiale dit avoir donné « des raisons valables que l'ITF n'a pour l'instant pas voulu entendre. » Cette dernière, lui a ensuite répondu que « contrairement à ce qu'implique la déclaration de Mlle Cornet, selon laquelle les "raisons valables" de son indisponibilité n'ont pas été entendues, le processus (de contrôle antidopage) qui inclut le droit à une évaluation indépendante (de la défense des joueurs) a été suivi dans les trois cas. » Le règlement indique que les sportifs doivent fournir plusieurs lieux et horaires de disponibilité pour être contrôlé à tout moment de la saison sous peine de deux ans de suspension. Si la Française n'a pas été suspendue provisoirement par l'ITF, elle a été écartée de l'équipe de France pour le premier tour de Fed Cup face à la Belgique en février dernier pour préparer sa défense. En cas de condamnation, la Niçoise aura la possibilité de contester la décision auprès du tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne.

« C'est dur d'être assimilée à une athlète dopée »Les ennuis se poursuivent pour la Française qui s'est faite sortir dès le premier tour à Indian Wells par la 136eme joueuse mondiale. En perdition, la joueuse de 28 ans s'en est pris à son clan, à qui elle a demandé de sortir en plein match. Elle est revenue en conférence de presse sur sa situation délicate. « Quand on passe des épreuves difficiles, chacun a sa manière de le gérer. Je pensais vraiment être assez forte pour continuer tête baissée malgré tout, et en fait ça me rattrape un peu. Ça fait partie du jeu, ça me fait travailler. » Interrogée sur avenir, Alizé Cornet est incertaine. "Est-ce que fuir c'est une bonne solution ? J'en ai envie, mais est-ce qu'il ne faut pas gérer le problème de fond et se battre quand même ? Je n'ai pas la solution, c'est trop frais. Il faut que je vois jusqu'où j'ai envie de jouer au tennis et si j'arrive à trouver un peu de plaisir quand même. Le faire dans ces conditions, ce n'est pas très sain. » La 39eme joueuse mondiale sera sur les courts ce vendredi en double où elle est engagée aux côtés de la Roumaine Buznarescu.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.