Wimbledon : Une édition 2020 qui fera date

Wimbledon : Une édition 2020 qui fera date©Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le jeudi 31 décembre 2020 à 15h13

L'annulation de l'édition 2020 de Wimbledon reste sans aucun doute le fait marquant d'une saison de tennis marquée par la pandémie de coronavirus. Une décision historique.



Le coronavirus a impacté le monde du sport. Dans le microcosme de la petite balle jaune, il a fallu prendre des décisions et chambouler le calendrier. Toutefois, personne n'a vu venir la décision tombée le 1er avril. Alors que les compétitions sportives vivaient au rythme des reports, Wimbledon a annoncé l'annulation de son édition 2020. Une première pour un Grand Chelem depuis la Seconde Guerre Mondiale. Cette annonce a fait l'effet d'une bombe sur la planète tennis. « C'est avec un grand regret que le conseil d'administration du All England Club (AELTC) et le comité de gestion de Wimbledon ont décidé aujourd'hui que l'édition 2020 sera annulée en raison de problèmes de santé publique liés à l'épidémie de coronavirus. Le 134e championnat aura lieu du 28 juin au 11 juillet 2021 », a annoncé en quelques lignes le plus prestigieux des tournois du Grand Chelem dans un communiqué.

Le monde du tennis sous le choc

Les protagonistes des circuits ATP et WTA ont évidemment été surpris d'une telle décision, et ce, même si la santé prime sur le sportif. Sur Twitter, Serena Williams, titrée sept fois sur le gazon londonien, s'est dit « choquée ». Même son de cloche pour l'octuple vainqueur du tournoi, Roger Federer, « dévasté ». Enfin, Stefanos Tsitsipas a pensé à un poisson d'avril. « Je me suis couché en pensant que c'était une mauvaise blague du poisson d'avril, mais je me suis réveillé aujourd'hui pour constater que le Wimbledon est en fait annulé », a-t-il réagi. L'annulation du tournoi, au lieu d'un report comme l'a privilégié Roland-Garros, s'explique par l'assurance pandémie à laquelle avait souscrit le Grand Chelem londonien. Ainsi, il n'a pas souffert économiquement de l'annulation de l'édition 2020. La dernière édition de Wimbledon à avoir été perturbée fut celle de 1973. Suspendu pour ne pas s'être aligné en Coupe Davis avec la Yougoslavie, Nikola Pilic a été soutenu par 80 joueurs. Ces derniers ont boycotté le tournoi et se sont retirés du tableau principal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.