Wimbledon : Une bonne nouvelle pour les joueurs

Wimbledon : Une bonne nouvelle pour les joueurs©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 11 juin 2022 à 12h56

Alors que le tournoi de Wimbledon approche, une bonne nouvelle a été annoncée pour les joueurs et joueuses.



La grande quinzaine du gazon, c'est pour bientôt. Après le 14eme sacre de Rafael Nadal et le 2eme d'Iga Swiatek sur la terre battue de Roland-Garros, ce sera prochainement l'heure de Wimbledon. Après l'Open d'Australie et les Internationaux de France, le troisième tournoi du Grand Chelem de la saison tennistique se disputera du 27 juin au 10 juillet à Londres. Tandis que l'incertitude plane autour de la présence de Nadal, Novak Djokovic y sera le grand favori en l'absence de Daniil Medvedev, qui redeviendra lundi numéro 1 mondial, et Alexander Zverev.

Un prize-money record de 47 millions d'euros

En attendant la tenue du tournoi, les joueurs et joueuses ont enregistré une bonne nouvelle. On pensait que la dotation de la célèbre épreuve sur herbe baisserait alors que des points ne seront pas distribués sur cette édition 2022 particulière (en mesure de rétorsion après la décision d'exclure les joueurs et joueuses russes et bélarusses), mais finalement... pas du tout ! Au contraire, même.


Le prize-money de Wimbledon va en effet atteindre un montant total record de 40 350 000 livres, soit environ 47 millions d'euros. C'est une augmentation de 11,1 % par rapport à 2021 et de 5,4 % par rapport à 2019, année de la dernière édition à pleine capacité avant la crise du Covid-19 et l'annulation du tournoi en 2020. Le All England Club Tennis Club a annoncé que les lauréats féminin et masculin recevraient chacun 2 M£, soit 2,33 M€. A noter également une hausse de 26% par rapport à 2021 (et 48,1% par rapport à 2019) concernant le prize-money des qualifications. Les éléments du tableau principal en simple participant au premier tour recevront 50 000 £ (58 200 €), soit une augmentation de 4,2 % par rapport à 2021, et une augmentation de 11,1 % par rapport à il y a trois ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.