Wimbledon/Serena Williams : " Je suis sur la bonne voie "

Wimbledon/Serena Williams : " Je suis sur la bonne voie "©Media365
A lire aussi

Alexis Petit, publié le samedi 13 juillet 2019 à 20h36

Lucide quant à sa déroute en finale de Wimbledon samedi, face à une immense Simona Halep, Serena Williams a souligné la performance de son adversaire du jour en conférence de presse, l'esprit déjà tourné vers l'avenir. La championne américaine a envoyé un message clair : il faudra encore compter sur elle.

Serena Williams n'a pas existé ou presque sur le Central de Wimbledon samedi. L'Américaine, en quête du record de Margaret Court (24 Grands Chelems), échoue pour la troisième fois consécutive en finale d'un Majeur, après Wimbledon et l'US Open en 2018. Mais elle esquive toute pression supplémentaire vis à-vis du poids de l'histoire : « Jouer d'autres finales en dehors des Grands Chelems pourrait me remettre dans le coup, de façon à ce que, quand une finale de Grand Chelem se présente, je sache mieux quoi faire et comment la jouer. » Après avoir reconnu un niveau de jeu indigne de son statut avec une défaite (6-2, 6-2) en moins d'une heure, Serena Williams a balayé en quelques mots une éventuelle fébrilité mentale : « Aucune défaite n'est facile à encaisser pour moi. Mais quand votre adversaire joue aussi bien, il n'y a pas grand-chose à faire. Il faut accepter que c'était son jour aujourd'hui (samedi). J'espère pouvoir élever mon niveau de jeu la prochaine fois. »

S.Williams : « Halep a joué un tennis incroyable »

Septuple vainqueur sur le gazon du All England Club, Williams a ensuite rendu, de manière très classe, hommage à Simona Halep en conférence de presse : « Je ne pense pas avoir été super tendue. La seule chose que je peux dire, c'est que mon adversaire a joué un tennis incroyable aujourd'hui (samedi). Elle ramenait tellement de balles dans le court. » Avant d'insister de nouveau sur ce niveau de jeu trop moyen pour espérer exister dans un tel rendez-vous : « J'ai un plan contre ce genre de joueuses, auquel j'ai pensé bien trop tard. Je pense que j'ai surjoué, j'ai voulu trop en faire, être trop agressive. » On aurait pu l'imaginer abattue, mais la joueuse de 37 ans semble s'être rassurée en atteignant sa onzième finale sur le gazon londonien. Les pépins physiques mis de côté, elle envisage désormais la tournée américaine avec ambition, l'US Open en point de mire : « Je pense que je suis encore très compétitive, sinon je ne serais pas là. Je pense que je suis sur la bonne voie. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.