Wimbledon : Prize-money revu à la hausse pour l'édition 2018

Wimbledon : Prize-money revu à la hausse pour l'édition 2018©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 01 mai 2018 à 15h20

Le prize-money alloué aux joueuses et joueurs présents à Wimbledon a été une nouvelle fois augmenté en vue de l'édition 2018 du tournoi du Grand Chelem.

C’est quelque chose qui devient petit à petit une habitude au sein des quatre tournois du Grand Chelem. Les organisateurs de Wimbledon ont dévoilé la dotation financière, plus connue sous le nom de prize-money, qui sera alloué aux joueuses et joueurs qui participeront à la troisième levée du Grand Chelem sur le gazon londonien. Dans les faits, la dotation globale du tournoi va augmenter de 7,6% par rapport à l’édition 2017 pour atteindre le chiffre de 34 millions de livres, soit un peu moins de 39 millions d’euros. Sur la dernière décennie, cette dotation a quasiment triplé, passant de 13,4 à 39 millions d’euros. Le vainqueur du tournoi de simples messieurs et dames, avec une stricte égalité, empochera la coquette somme de 2,5 millions d’euros, soit une augmentation de 2,3% par rapport à 2017.

Un effort pour les éliminé(e)s précoces

Cette augmentation de la dotation sert principalement un but, permettre aux joueurs éliminés à l’issue des quatre premiers tours de toucher une somme substantiellement supérieure à celle allouée précédemment. Une joueuse ou un joueur qui quittera Wimbledon dès le premier tour touchera 44 300 euros contre 39 800 en 2017, soit une augmentation de 11,4%. Une augmentation similaire a été accordée aux joueuses et joueurs éliminés au deuxième tour (+10,5%), au troisième tour (+11,1%) et au quatrième tour (+10,9%). A partir de là, l’augmentation de la dotation se limitera à un peu plus de 2% jusqu’au vainqueur. Les joueuses et joueurs qui participeront aux qualifications toucheront également une somme augmentée de 11,4% par rapport à l’année dernière, sachant que les organisateurs ont décidé d’aligner le nombre de joueuses participant à ce tournoi sur le nombre de joueurs, soit 128 entrantes pour 16 billets disponibles pour le tableau principal.

Des sanctions pour les abandons trop précoces

Face à la recrudescence des abandons dès le premier tour, les organisateurs de Wimbledon ont décidé de prendre des mesures strictes liées au paiement des primes. Si, jusqu'à présent, il suffisait de se présenter sur le court au premier tour pour toucher la somme promise, ce ne sera plus le cas dès l'édition 2018. Si un participant blessé renonce à participer jusqu'au jeudi précédant le premier tour de Wimbledon, il pourra toucher la moitié du pécule prévu, soit 22 000 euros, le restant allant à son remplaçant. Mais, en cas de « performance en deçà des normes professionnelles », les organisateurs se laissent la possibilité de sanctionner un joueur d'une amende... à hauteur de la dotation initialement prévue. Les joueuses et joueurs sont désormais prévenus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.