Wimbledon : Parry, la main verte

Wimbledon : Parry, la main verte©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mardi 28 juin 2022 à 17h56

La jeune Française Diane Parry (19 ans) a remporté son premier match à Wimbledon, sur gazon, une surface qui lui convient parfaitement.



Si jeune et déjà si prometteuse. Quelque soit la surface. Il y a plus d'un mois, elle avait réalisé un authentique exploit au 2eme tour de Roland-Garros en éjectant la tenante du titre. Lundi, Diane Parry a récidivé en s'offrant la tête de série numéro 31 au premier tour de Wimbledon. Tombeuse de Barbora Krecjikova aux Internationaux de France, la jeune Française, classée 77eme à la WTA, mettait les pieds sur le gazon londonien pour la première fois de sa carrière. Et cela a fonctionné puisqu'elle a pris le meilleur sur Kaia Kanepi, 38eme mondiale. Un succès en deux manches (6-4, 6-4) qui lui offre un deuxième match contre la Japonaise Mai Hontama, mercredi.

Parry sur Kanepi : « Il fallait aussi réussir à retourner un maximum de ses services »

« Ça fait toujours autant plaisir de pouvoir gagner un match en Grand Chelem, en plus contre une joueuse comme ça, tête de série, qui joue très bien. Je ne l'avais jamais affrontée, je l'avais déjà vue un peu jouer. On voit sa carrure et on sait que les échanges ne vont pas durer très longtemps », a relevé Diane Parry au sujet de son adversaire qui a signé 23 coups gagnants pour 37 fautes directes. « Il faut être super concentrée et rapide sur les deux-trois premiers coups, parce que c'est là où elle fait mal. Il fallait aussi réussir à retourner un maximum de ses services, pour la faire jouer le plus possible », a poursuivi la native de Nice.


« Je prends du plaisir et j'apprécie beaucoup »

A seulement 19 ans, Parry tentera de rallier le 3eme tour comme à Roland-Garros et égaler son meilleur résultat en Grand Chelem. Cela tombe bien, l'herbe est une surface qui lui convient bien et sied à son jeu. « Je n'avais plus joué sur gazon depuis trois ans et c'est une surface que j'ai toujours aimée. Ça va pas mal avec mon jeu. Le chip prend bien ; le service et les montées au filet aussi. On peut jouer beaucoup en variations. Je prends du plaisir et j'apprécie beaucoup. » La Française apprécie d'autant plus de pouvoir évoluer sur un beau gazon après l'herbe particulièrement mauvaise qu'elle a connue au tournoi de Gaiba en Italie il y a une dizaine de jours, où elle avait pourtant atteint les demi-finales. Là-bas, la balle n'y rebondissait pas... « C'était un gag. Honnêtement, j'ai trouvé ça assez honteux que la WTA nous fasse jouer sur ces courts-là, qui n'étaient clairement pas réglementaires. (...) C'était n'importe quoi, et à celle qui se démerderait le mieux. C'est ma pire expérience », a tancé Parry.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.