Wimbledon : Medvedev veut participer, points ou pas

Wimbledon : Medvedev veut participer, points ou pas©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 27 mai 2022 à 11h08

Alors que l'ATP a annoncé qu'aucun point ne serait attribué à Wimbledon en conséquence de la décision des organisateurs de refuser la participation des joueurs russes et biélorusses, Daniil Medvedev a laissé de nouveau entendre jeudi après son match contre Djere qu'il souhaitait malgré tout disputer le tournoi. Le numéro 2 mondial est néanmoins conscient qu'il y a très peu de chances qu'on l'y autorise.


Même sans point, Medvedev veut jouer Wimbledon. Le numéro 2 mondial a de nouveau laissé entendre jeudi soir après sa victoire contre Laslo Djere au deuxième tour de Roland-Garros qu'il souhaitait participer au tournoi londonien, y compris si celui ressemble davantage à une exhibition qu'à réellement un rendez-vous du Grand Chelem, comme cela semble en prendre le chemin. "Je vais répéter ce que j'ai dit. Si je peux jouer à Wimbledon, je serais content d'être là‐bas, même sans points", a assuré Medvedev devant la presse. L'actuel dauphin de Novak Djokovic (il pourrait le déloger de nouveau de la première place si le retrait des points est confirmé) fait pourtant partie des premiers concernés, dans la mesure où si l'ATP (comme la WTA) a annoncé qu'aucun point ne serait attribué à Wimbledon, c'est précisément pour sanctionner l'organisateur du tournoi le All England Club de refuser que les Russes, Medvedev compris, comme les Biélorusses y participent alors que l'invasion russe se poursuit en Ukraine.

Medvedev : "Si je ne peux pas jouer, je vais rester à la maison"

Medvedev a conscience qu'il sera dur pour lui d'être de la partie malgré tout. Il s'est d'ailleurs fait à l'idée, mais sans perdre tout espoir pour autant. "Si c'est avec des points, très bien, je serais là‐bas, à essayer de gagner des points. Si je ne peux pas jouer, je vais rester à la maison, m'entraîner énormément, m'améliorer pour les tournois à venir. C'est à peu près tout ce que je peux dire aujourd'hui", estime le vainqueur du dernier US Open, qui ne voit par ailleurs pas l'ATP revenir sur sa décision. "Avant la décision prise par l'ATP, j'avais entendu parler de ceci comme d'une possibilité. Mais lorsque l'ATP a fait cette annonce, je me suis dit : d'accord, là, c'est officiel. Alors qu'à l'heure actuelle, même maintenant, je ne sais pas du tout ce qu'il va se passer. Mon boulot, principalement, c'est d'être sur les courts, jouer au tennis, engranger des points ici, le plus possible." A Wimbledon, cela devrait être compliqué néanmoins, en particulier pour lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.