Wimbledon : Mannarino évoque sa blessure contre Federer

Wimbledon : Mannarino évoque sa blessure contre Federer©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le mercredi 30 juin 2021 à 12h45

En conférence de presse, après avoir dû abandonner contre Roger Federer au 1er tour à Wimbledon (6-4, 6-7, 3-6, 6-2, ab.), Adrian Mannarino est revenu sur sa blessure au genou droit, causée par une chute.



Mardi, sur le Centre Court, contre Roger Federer, Adrian Mannarino semblait à l'aise. Mieux, le Français avait plongé l'ancien numéro 1 mondial en plein doute dès le 1er tour à Wimbledon en menant deux sets à un. Finalement, c'est une chute qui a causé une blessure au genou droit du Francilien, contraint de s'arrêter après un bon début de match. « Je me suis simplement tordu le genou, c'est le genre de blessure classique sur gazon, ça m'est arrivé il y a une dizaine d'années quand je jouais les qualifs à Roehampton. J'ai ressenti la même douleur, j'ai glissé, j'ai entendu un craquement et j'ai su tout de suite que je ne pourrais pas continuer. Souvent ce genre de glissade est sans conséquence mais là j'ai vraiment la jambe qui est partie vers la droite alors que le genou glissait vers la gauche, et là j'ai tout de suite senti que c'était mort. Souvent à chaud, on ne se sent pas trop mal mais malheureusement, dès que j'ai repris le jeu, j'ai senti que j'avais perdu toute ma force dans la jambe droite, je n'osais plus du tout poser le pied par terre. C'est probablement une entorse du ligament interne du genou. C'est frustrant », a-t-il ensuite expliqué en conférence de presse.

« Le court me semblait déjà glissant »

« Je ne suis pas habitué à jouer souvent sur le Centre Court, ce n'est donc pas évident pour moi de comparer. Mais j'ai joué la semaine dernière en Espagne où le temps était très sec et les courts pas du tout glissants. À l'échauffement avant le match, le court me semblait déjà glissant, je ne me sentais pas très à l'aise. Dès que je poussais sur un pied pour accélérer ou changer de direction, c'était inconfortable, et il s'est passé ce qu'il s'est passé. Mais en voyant les matchs de la veille, le court avait l'air très glissant, et avant le match j'ai dit à mon coach, que ça me préoccupait et que je n'avais pas de bonnes sensations, a par la suite confié Mannarino, dans des propos repris par L'Equipe. (...) Ce n'est pas facile, mais plus les jeux avançaient, mieux je me déplaçais, mieux je sentais la balle. Ce n'était pas un mauvais jour jusqu'à cette blessure. Je prenais du bon temps, Wimbledon, Centre Court contre Roger, toutes les conditions étaient réunies pour une belle journée... »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.