Wimbledon : L'exclusion des Russes et Biélorusses jugée injuste par Nadal

Wimbledon : L'exclusion des Russes et Biélorusses jugée injuste par Nadal©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 02 mai 2022 à 08h15

Présent en conférence de presse ce dimanche, Rafael Nadal a affirmé son opposition à l'exclusion des Russes et Biélorusses de Wimbledon et ouvre la porte à des sanctions contre le Grand Chelem londonien.

Rafael Nadal est sur la même longueur d'onde que Novak Djokovic. Alors que les dirigeants du All England Lawn Tennis & Croquet Club (AELTC) ont annoncé le 20 avril dernier leur décision de fermer les portes de la troisième levée du Grand Chelem aux représentants de la Russie et de la Biélorussie, les réactions sont majoritairement hostiles. Alors que le numéro 1 mondial a fustigé une décision « folle » et que l'AELTC pourrait être sanctionné, notamment par la WTA, Rafael Nadal n'a pas pu éviter le sujet ce dimanche à l'occasion d'une conférence de presse en marge du début du Masters 1000 de Madrid. Le joueur aux treize titres à Roland-Garros n'a pas caché son opposition à la mise à l'écart des Russes et Biélorusses. «  C'est très injuste vis‐à‐vis de mes coéquipiers de les rendre responsables de la guerre, a déclaré le Majorquin face à la presse. J'ai de la peine pour eux et j'aimerais qu'il en soit autrement, mais en fin de compte, nous savons que c'est ainsi. »

Nadal : « Nous verrons ce qui se passera »

Une intervention médiatique durant laquelle Rafael Nadal a laissé entendre que les joueurs pourraient réagir à cette décision de la part des organisateurs de Wimbledon. « Nous verrons ce qui se passera dans les semaines à venir et si les joueurs prennent une décision », a-t-il ajouté. Le « Taureau de Manacor » a également fait la distinction entre le fait que le gouvernement britannique entend être ferme vis-à-vis de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et la décision de l'AELTC. « Lorsque le gouvernement met en place des mesures, nous devons les suivre, a assuré l'Espagnol. Dans ce cas, c'est Wimbledon qui prend cette décision sans y être obligé. » Rappelant que « les Grands Chelems sont les tournois qui rapportent le plus de points », Rafael Nadal assure attendre de « voir quelles mesures sont prises », ouvrant la porte au retrait des points ATP et WTA pour l'édition 2022 de Wimbledon et a martelé que « c'est une chose très injuste » pour les joueurs affectés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.