Wimbledon : L'ATP maintient finalement l'attribution des points

Wimbledon : L'ATP maintient finalement l'attribution des points©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 17 mai 2022 à 09h38

Après avoir un temps pensé à ne pas attribuer de points lors de cette prochaine édition de Wimbledon à laquelle ne seront pas conviés les joueurs russes et biélorusses comme à tous les tournois qui auront lieu en Angleterre en juin et juillet, l'ATP a finalement décidé de ne pas aller au bout de son idée.


L'ATP n'est finalement pas allée au bout de son idée. En réponse à la décision commune de la Fédération anglaise de tennis (LTA) et du All England Club, l'organisateur du tournoi londonien, d'exclure les représentants de la Russie comme de la Biélorussie alors que l'armée russe continue de détruire l'Ukraine, l'instance avait réfléchi à frapper fort elle aussi en refusant que des points soient attribués lors du prochain tournoi de Wimbledon (27 juin au 10 juillet) comme des deux autres tournois anglais prévus en juin et juillet par le calendrier : le Queen's et Eastbourne mais aussi pour ceux figuront à l'agenda du circuit Challenger : . Après avoir songé pendant plusieurs semaines à sanctionner et la LTA et l'organisation de Wimbledon en faisant du troisième rendez-vous de la saison en Grand Chelem une sorte d'exhibition le temps d'une année dans la mesure où le tournoi ne rapporterait aucun point au classement ATP, l'ATP a finalement décidé de ne pas aller jusqu'au retrait de la dotation de points.

Wimbledon devrait tout de même être sanctionné

« Le Board de l'ATP a pris la décision que les points seront complètement attribués pour les tournois ATP du Queen's (ATP 500, du 13 au 19 juin) et d'Eastbourne (ATP 250, du 20 au 26 juin) ainsi que pour les trois épreuves Challengers (Surbiton, Nottingham, Ilkley), sur la base que des alternatives (de s'inscrire à des tournois dans d'autres pays) existent pour les joueurs russes et biélorusses », a annoncé le président italien de l'ATP Andrea Gaudenzi dans un courrier envoyé lundi à l'ensemble des membres de l'association. L'instance chère à l'ancien numéro 18 mondial ne devrait pas en rester là pour autant. L'ATP, qui ne digère toujours pas la décision de bannir les Russes et les Biélorusses cette année, aurait en effet toujours l'intention de sanctionner d'une manière ou d'une autre le tournoi, ainsi que la Fédération britannique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.