Wimbledon : Kyrgios avait "perdu l'amour du jeu"

Wimbledon : Kyrgios avait "perdu l'amour du jeu"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 06 juillet 2022 à 23h04

C'est vrai, bien peu de monde, si ce n'est personne, ne pouvait imaginer Nick Kyrgios en demi-finales de Wimbledon cette année. L'Australien assure qu'il a changé et s'en est expliqué mercredi, au sortir de sa qualification.



Nick Kyrgios en avait "presque fini avec le sport". Cette saison, il s'est exprimé à propos de son état mental ressenti lors de la saison 2019, ces "pensées autodestructrices et suicidaires" sur lesquelles il est à nouveau revenu après sa victoire contre Cristian Garin, mercredi en quarts de finale du tournoi londonien. Alors, "c'est spécial pour tout le monde d'être demi-finaliste à Wimbledon, mais surtout pour moi". Il rappelle les doutes - au mieux - que tout un chacun aurait émis sur la probabilité de le voir rejoindre le dernier carré, au niveau mental comme physique : "J'ai presque commencé à douter de moi. A la fin du match, je me suis donc assis sur ma chaise et j'ai tout absorbé." L'enfant terrible du tennis australien, et même mondial, avait "perdu l'amour du jeu, le feu, l'étincelle".

Nick Kyrgios explique ensuite que certaines choses ont changé dans sa vie : "J'ai redécouvert que je joue pour beaucoup de gens. Il m'en reste beaucoup dans le réservoir et j'ai le sentiment de jouer mon meilleur tennis, je me sens bien mentalement. La route était longue." Le 40eme joueur mondial, qui n'avait encore jamais atteint de demi-finale lors d'un tournoi du Grand Chelem, se dit "plus mature" : "Auparavant, je serais beaucoup allé sur mon téléphone, je serais sorti. Là, on rentre à la maison, je me soigne, on mange et on se repose." Recette obligatoire s'il veut "soulever le trophée", comme il ose l'imaginer lui-même. Surtout quand son prochain adversaire, pour une place en finale, se nomme Rafael Nadal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.