Wimbledon (H) : Plus que quatre Bleus en lice

Wimbledon (H) : Plus que quatre Bleus en lice©Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le mercredi 30 juin 2021 à 22h12

Petite sensation à Wimbledon avec la victoire de Jérémy Chardy face à Aslan Karatsev (7-6, 7-6, 6-3). En revanche, Corentin Moutet, Jo-Wilfried Tsonga, Grégoire Barrère et Lucas Pouille ont été sortis au 1er tour sur le gazon londonien. Gaël Monfils est parvenu à conclure son match interrompu mardi, mais pas Ugo Humbert. Et Benjamin Bonzi a porté à cinq le nombre de joueurs français présents au deuxième tour, un stade auquel Antoine Hoang a été éliminé.



La sensation du début de saison sur le circuit ATP bat de l'aile. Eliminé dès le 2eme tour à Roland-Garros, Aslan Karatsev n'a cette fois pas passé le 1er tour à Wimbledon. Opposé à Jérémy Chardy, le Russe a donc été surpris d'entrée en trois sets (7-6, 7-6, 6-3) et 2h29 de jeu. Dans la première manche, alors que les deux hommes ont tenu leurs mises en jeu, avec une seule balle de break pour le Français à 6-5, c'est au tie-break que ce dernier a fait la différence. En perdant quatre points sur ses six services, l'actuel 24eme au classement ATP est complètement passé à côté, alors que le Palois n'en demandait pas tant pour prendre les commandes du match. Par la suite, alors que les occasions de prendre le service de son adversaire ont été plus nombreuses, c'est encore une fois au jeu décisif que Chardy a pris le meilleur du Russe (8-6). Ce dernier pouvait avoir des regrets après avoir raté trois balles pour égaliser à une manche partout à 6-5. Dos au mur, Karatsev n'a pas trouvé les ressources pour réagir et a cédé sur la seule balle de break du Français dans ce 3eme et dernier set, à 4-3. Après ce beau succès, le 61eme mondial affrontera le Biélorusse Ilya Ivashka, tombeur de Jaume Munar (6-1, 7-5, 7-6) au prochain tour. Benjamin Bonzi (25 ans, 119eme), issu des qualifications, a également décroché son billet pour le deuxième tour en se défaisant d'un autre qualifié, Marco Trungelliti (205eme), après un combat de cinq sets et 2h33 de jeu : 6-1, 1-6, 4-6, 6-3, 6-4. Mené deux sets à un, le Gardois a su hausser son niveau de jeu, notamment dans le dernier set où il n'a pas eu la moindre balle de break à défendre et a pris le service de l'Italien sur sa première occasion, à 4-4. Cette victoire devrait lui permettre de décrocher son meilleur classement (107eme environ) et s'il réussit l'exploit d'éliminer Marin Cilic au tour suivant, il devrait faire son entrée dans le Top 100.

Monfils a réussi à conclure...

L'autre bonne nouvelle de la journée, c'est la qualification de Gaël Monfils, après un match fou contre le qualifié australien Christopher O'Connell (130eme) qui a commencé lundi ! Interrompus par la nuit avant le tie-break du troisième set lundi soir puis à 3-2 pour Monfils dans le cinquième set mardi soir, les deux joueurs ont enfin pu conclure ce mercredi, et le Français s'est imposé 4-6, 6-2, 7-6, 4-6, 6-4 en 3h22, pour signer sa troisième victoire de la saison. Dans ce match où il alterné le bon et le moins bon, à l'image de son service (14 aces, 11 doubles-fautes), le 17eme mondial a assuré l'essentiel en cette période de crise de confiance en s'imposant, lui qui avait été éliminé d'entrée en 2019 par Ugo Humbert. Monfils a réussi quatre breaks lors de cette partie, et c'est en breakant d'entrée de dernière manche, mardi avant la nuit, qu'il a fait la différence, puisque les deux joueurs ont facilement remporté leur mise en jeu lors des cinq jeux disputés ce jour. Il va désormais falloir récupérer avant d'affronter le 107eme mondial Pedro Martinez dès jeudi.


... mais pas Humbert 

Interrompu par le couvre-feu de 23h00 mardi alors que le score était de 3-3 dans le cinquième set de son match contre Nick Kyrgios, Ugo Humbert a fini par s'incliner 6-4, 4-6, 3-6, 6-1, 9-7 en 3h30 contre l'Australien, qui disputait son premier match depuis le 12 février. Comme à Melbourne, le Messin s'incline donc en cinq sets contre le 60eme mondial, et pourra nourrir des regrets car il a eu des balles de break à 2-1 et des balles de débreak à 8-7 dans la dernière manche. Auteur de 11 aces pour 7 doubles-fautes, celui qui représentait la meilleure chance française de la quinzaine après sa belle victoire à Halle a de quoi être déçu. Mais il faut dire qu'il n'a pas vraiment eu de chance au tirage en héritant de l'imprévisible Nick Kyrgios alors qu'il était tête de série.

Tsonga, Moutet, Barrère et Pouille déjà dehors

Quatre autres Français ont été sortis ce mercredi dans la banlieue de Londres. A commencer par Corentin Moutet, qui n'a pas tenu la distance face à Aljaz Bedene (6-4, 6-4, 6-0). Après avoir perdu les deux premiers sets, le Francilien a complètement lâché dans la dernière manche face au Slovène, ne marquant que deux points sur les six jeux. Peu après, Grégoire Barrère, issu des qualifications, est tombé face au lucky loser néerlandais Botic van de Zandschulp (6-2, 6-7, 6-1, 7-6). Comme à Roland-Garros il y a quelque semaines, ce dernier passe un nouveau tour en Grand Chelem et aura droit d'affronter Matteo Berrettini au 2eme tour. Enfin, Lucas Pouille a également été éliminé après sa défaite en quatre sets contre Cameron Norrie (6-7, 7-5, 6-2, 7-5). Finaliste au Queen's il y a quelques jours, le Britannique, passé pas loin d'obtenir la première manche mardi soir, a ensuite rectifié le tir ce mercredi pour s'imposer et rejoindre le prochain tour, où il sera opposé à l'Australien Alex Bolt. Pour ce qui pourrait être le dernier Wimbledon de sa carrière, Jo-Wilfried Tsonga (36 ans, 85eme) n'a pas franchi le premier tour non plus, s'inclinant 7-5, 6-7, 5-7, 6-4, 6-3 en 4h02 contre Mikael Ymer (98eme). Auteur de 16 aces et 62% de premières balles, le natif du Mans s'est fait breaker à six reprises et a eu 28 balles de break à sauver. S'il est parvenu à égaliser à deux manches partout après avoir été mené deux sets à un, il a finalement craqué dans le cinquième, en se retrouvant rapidement mené 5-2. C'est donc Ymer qui défiera Felix Auger-Aliassime.

Hoang ne verra pas le troisième tour

Seul Français à disputer le deuxième tour ce mercredi, Antoine Hoang est tombé sur plus fort. Issu des qualifications, le 156eme joueur mondial n'a rien pu faire face au 50eme Sebastian Korda, l'une des révélations de la saison. L'Américain s'est imposé 7-5, 6-4, 6-4 en 2h49. Irrégulier au service (5 aces, 6 doubles-fautes), le Varois a eu 23 balles de break à défendre et a perdu six fois son service. Il est parvenu à breaker à trois reprises le fils de Petr Korda, deux fois dans le premier set et une fois dans le troisième après avoir sauvé trois balles de match. Et c'est finalement sur sa huitième balle de match que Korda est parvenu à s'imposer pour aller défier Dan Evans au tour suivant.

(Avec A.S.)

(Avec A.S.)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.