Wimbledon (H) : Hurkacz trop fort pour Federer, Djokovic n'a pas forcé son talent, Berrettini et Shapovalov dans le dernier carré

Wimbledon (H) : Hurkacz trop fort pour Federer, Djokovic n'a pas forcé son talent, Berrettini et Shapovalov dans le dernier carré©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 07 juillet 2021 à 21h17

En trois manches sèches, Novak Djokovic a disposé de Marton Fucsovics et se qualifie pour les demi-finales de Wimbledon. Le Serbe affrontera Denis Shapovalov, tombeur de Karen Khachanov en cinq manches, pour une place en finale. Roger Federer, pour sa part, a chuté en trois sets contre Hubert Hurkacz, qui aura Matteo Berrettini comme prochain adversaire.



Hubert Hurkacz a créé la sensation à Wimbledon ! Le Polonais a mis fin au parcours de Roger Federer, octuple vainqueur sur le gazon londonien et candidat assumé au titre. Un succès très net pour le 18eme mondial, qui n'a pas passé deux heures sur le gazon du Centre Court. Si l'entame de match a été équilibré, les premières failles sont apparues dans le jeu du Suisse avec trois balles de break dès le quatrième jeu mais ce n'est que deux jeux plus tard qu'Hubert Hurkacz a su concrétiser pour aller chercher le premier set à sa première occasion. A réaction, Roger Federer a démarré tambour battant la deuxième manche avec le break d'entrée pour mener trois jeux à rien, non sans avoir écarté trois balles de débreak. Mais le septième jeu a permis à la tête de série numéro 14 de se relancer pour revenir à quatre jeux partout et emmener le Suisse dans un jeu décisif qui a rapidement tourné en faveur du Polonais, créant la stupeur dans le public de Wimbledon. C'est finalement la sidération qui s'est installée autour du Centre Court quand Hubert Hurkacz a enquillé les jeux pour très vite mener quatre jeux à rien. C'est alors que Roger Federer a lancé ses dernières forces pour aller chercher une balle de débreak immédiatement écartée par le Polonais qui est allé conclure la rencontre sur l'engagement du Suisse (6-3, 7-6, 6-0 en 1h51').

Djokovic passe aisément

Après ses succès lors de l'Open d'Australie et de Roland-Garros, Novak Djokovic n'est plus qu'à deux succès d'ajouter Wimbledon à son tableau de chasse. Le numéro 1 mondial a, en effet, pris le meilleur sur Marton Fucsovics en quarts de finale sur le gazon londonien. Dès les premiers échanges, le Serbe a montré qui était le patron sur le Centre Court. Deux balles de break converties sur trois ont offert à la tête de série numéro 1 un net avantage, menant cinq jeux à rien. Dans la foulée, Novak Djokovic s'est offert deux balles de set sur l'engagement du Hongrois puis deux autres sur son service mais sans parvenir à les concrétiser. Marton Fucsovics a profité de l'occasion pour effacer un break de retard. Mais, après avoir laissé échapper une cinquième balle de set, Novak Djokovic a conclu sur son service. Sur sa lancée, le numéro 1 mondial a eu quatre opportunités de faire le break dès le premier jeu de la deuxième manche mais sans réussite. Ce n'est qu'au dernier moment que le Serbe est parvenu à ses fins, tirant ensuite parti de sa première balle de set pour corser l'addition. Le break d'entrée, c'est dans le troisième set que la tête de série numéro 1 l'a eu avant de résister. En effet, le 48eme mondial a répondu avec cinq balles de débreak, toutes manquées. Assurant ensuite au service, Novak Djokovic n'a pas prolongé le suspense avec une rencontre conclue à la première balle de match (6-3, 6-4, 6-4 en 2h19').

Shapovalov s'offre une première demi-finale en Grand Chelem

Pour une place en finale, Novak Djokovic affrontera un bizuth à un tel niveau en Grand Chelem. Après un quart de finale l'an passé à l'US Open, Denis Shapovalov a passé l'étape supérieure et va disputer à Wimbledon sa première demi-finale dans un tournoi majeur. Mais, pour cela, le Canadien a dû se démener pour dominer Karen Khachanov en cinq manches. Avec avoir sauvé quatre balles de break puis en allant chercher le service de son adversaire au tout dernier moment, la tête de série numéro 10 a empoché la première manche avant de baisser de pied. Le Russe a, en effet, réagi en remportant les quatre premiers jeux du deuxième set puis, malgré un débreak concédé, en allant chercher l'égalisation à une manche partout. Le 29eme mondial a ensuite servi à Denis Shapovalov le même scenario que celui subi en début de match. En effet, c'est après avoir écarté deux balles de break que le Russe a pris le service du Canadien pour faire tourner en sa faveur ce quart de finale. Toutefois, Denis Shapovalov a trouvé les ressources pour aligner cinq jeux consécutifs et embarquer son adversaire dans un cinquième set. Une ultime manche qui a tout d'abord vu le Canadien laisser échapper trois balles de break dans le cinquième jeu avant de faire la différence in extremis. En effet, à force d'insister, Denis Shapovalov a fait le break pour mener cinq jeux à quatre puis de conclure sur son service (6-4, 3-6, 5-7, 6-1, 6-4 en 3h28').

Berrettini va faire mieux qu'à Roland-Garros

Après avoir échoué en quarts de finale sur la terre battue parisienne, Matteo Berrettini s'offre une deuxième demi-finale en Grand Chelem. En effet, deux ans après son échec dans le dernier carré de l'US Open, l'Italien s'est joué de Félix Auger-Aliassime pour rejoindre Hubert Hurkacz en demi-finale de Wimbledon. Tête de série numéro 7 du tournoi, Matteo Berrettini a démarré la rencontre sur le bon rythme avec cinq jeux remportés consécutivement pour mener cinq jeux à un. Après un débreak de la part du Canadien, le 9eme joueur mondial est allé chercher la première manche sur l'engagement de son adversaire. Félix Auger-Aliassime a su reprendre ses esprits pour breaker d'entrée de deuxième manche mais Matteo Berrettini a su revenir à trois jeux partout mais c'est bien le 19eme mondial qui est allé chercher l'égalisation à une manche partout juste avant le jeu décisif. Le Canadien a ensuite eu l'opportunité de faire la course en tête dans le troisième set mais a manqué ses deux balles de break. Une telle chance ne s'est pas présentée à nouveau quand Matteo Berrettini n'a pas manqué de convertir sa première balle de break, qui était également une balle de set. Un ascendant que l'Italien a immédiatement confirmé en remportant les trois premiers jeux de la quatrième manche. Un avantage qui s'est avéré décisif, Félix Auger-Aliassime ne parvenant pas à mettre en difficulté Matteo Berrettini sur son service. Sur un dernier jeu blanc, le numéro 9 mondial a scellé le sort de cette rencontre (6-3, 5-7, 7-5, 6-3 en 3h07').

Vos réactions doivent respecter nos CGU.