Wimbledon (H) : Federer et Nadal ont fait tomber Pouille et Tsonga

Wimbledon (H) : Federer et Nadal ont fait tomber Pouille et Tsonga©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 06 juillet 2019 à 20h05

Largement dominé pendant trois manches, Jo-Wilfried Tsonga s'est logiquement incliné au troisième tour de Wimbledon face à Rafael Nadal. Lucas Pouille a donné du fil à retordre à Roger Federer mais a fini par s'incliner face au Suisse.

La marche était haute... elle s'est révélée extrêmement trop haute pour Jo-Wilfried Tsonga. Opposé à Rafael Nadal au troisième tour de Wimbledon, le Manceau a tout donné pour désarçonner le Majorquin, toujours sur le nuage de son succès à Roland-Garros, mais il n'aura tenu que trois jeux dans la première manche. Après une mise en jeu inaugurale conclue sans problème, Jo-Wilfried Tsonga a subi l'accélération du numéro 2 mondial qui a alors fait le break. Un jeu blanc de chaque côté puis une mise en jeu remportée sans difficulté par le Majorquin ont laissé le Français servir pour rester dans le set. Une mise en jeu qui ne s'est pas couronnée de succès, le « Taureau de Manacor faisant une nouvelle fois le break pour sceller le sort de la manche. Un seul break dans le sixième jeu aura suffi à Rafael Nadal pour faire la différence mais Jo-Wilfried Tsonga a mis un point d'honneur à ne pas céder une nouvelle fois son service malgré deux balles de set contre lui. C'est finalement un jeu de service blanc qui a permis à l'Espagnol de prendre un avantage encore plus conséquent. La troisième manche a démarré idéalement pour le Français, avec un jeu blanc au service... mais il a cédé les cinq jeux suivants pour se retrouver dans une situation inextricable. Rafael Nadal a manqué trois premières balles de match sur le service adverse avant de sceller le sort du match sur un ultime jeu blanc (6-2, 6-3, 6-2 en 1h50'). Pour Rafael Nadal, la suite du tournoi sera face à Pour Rafael Nadal, la suite du tournoi sera face à João Sousa qui, au terme d'un combat long de quatre heures, a pris le meilleur sur le Britannique Daniel Evans (4-6, 6-4, 7-5, 4-6, 6-4).

Pouille a résisté autant qu'il a pu face à Federer

Si, rapidement, Jo-Wilfried Tsonga a dû se rendre à l'évidence, Lucas Pouille a offert une toute autre résistance à Roger Federer. Face au maître incontesté du gazon londonien, en quête d'un neuvième sacre à Wimbledon, le Nordiste a fait mieux que se défendre. Pendant les six premiers jeux, il a répondu coup pour coup au numéro 3 mondial mais, dans le septième jeu, son niveau de jeu a faibli, offrant au Suisse une balle de break. Mais Lucas Pouille a su se reprendre et conserver sa mise en jeu. Dans le onzième jeu, c'est même lui qui a eu l'occasion de prendre le service de Roger Federer pour, ensuite, servir pour mener une manche à rien mais ce dernier a serré le jeu, remporté sa mise en jeu avant de placer un violent coup d'accélérateur pour remporter in extremis ce premier set. Un échec que le Tricolore a longtemps ruminé, manquant copieusement son entame de deuxième manche, concédant les quatre premiers jeux à la tête de série numéro 2 du tournoi. Lucas Pouille a relevé la tête en effaçant immédiatement le deuxième break concédé mais le mal était déjà fait et c'est sur un troisième jeu de service perdu que le Français s'est retrouvé mené deux manches à rien. Dès lors, le match est devenu un véritable bras de fer entre les deux joueurs. Aucun des deux n'a laissé le moindre espace sur son service jusqu'au douzième jeu quand Roger Federer s'est offert une balle de break qui était également une balle de match. Toutefois, le Français a su recoller et emmener l'ancien numéro 1 mondial dans un jeu décisif. Le premier point au service perdu par Lucas Pouille a pesé lourd dans la balance, Roger Federer faisant alors la course en tête et est ensuite allé l'emporter sur le service de son adversaire (7-5, 6-2, 7-6 en 2h08'). Le Suisse affronter Matteo Berrettini, tombeur de Diego Schwartzman en cinq manches (6-7, 7-6, 4-6, 7-6, 6-3 en 4h23').

WIMBLEDON (Grande-Bretagne, Grand Chelem, gazon, 15 651 338€)
Tenant du titre : Novak Djokovic (SER)

Huitièmes de finale
Djokovic (SER, n°1) - Humbert (FRA)
Goffin (BEL, n°21) - Verdasco (ESP)
Pella (ARG, n°26) - Raonic (CAN, n°15)
Bautista Agut (ESP, n°23) - Paire (FRA, n°28)

Querrey (USA) - Sandgren (USA)
Sousa (POR) - Nadal (ESP, n°3)
Nishikori (JAP, n°8) - Kukushkin (KAZ)
Berrettini (ITA, n°17) - Federer (SUI, n°2)

Troisième tour
Djokovic (SER, n°1) bat Hurkacz (POL) : 7-5, 6-7 (5), 6-1, 6-4
Humbert (FRA) bat Auger-Aliassime (CAN, n°19) : 6-4, 7-5, 6-3
Goffin (BEL, n°21) bat Medvedev (RUS, n°11) : 4-6, 6-2, 3-6, 6-3, 7-5
Verdasco (ESP) bat Fabbiano (ITA) : 6-4, 7-6 (1), 6-4

Pella (ARG, n°26) bat Anderson (AFS, n°4) : 6-4, 6-3, 7-6 (4)
Raonic (CAN, n°15) bat Opelka (USA) : 7-6 (1), 6-2, 6-1
Bautista Agut (ESP, n°23) bat Khachanov (RUS, n°10) : 6-3, 7-6 (3), 6-1
Paire (FRA, n°28) bat Vesely (RTC, Q) : 5-7, 7-6 (5), 6-3, 7-6 (2)

Querrey (USA) bat Millman (AUS) : 7-6 (3), 7-6 (8), 6-2
Sandgren (USA) bat Fognini (ITA, n°12) : 6-3, 7-6 (12), 6-3
Sousa (POR) bat Evans (GBR) : 4-6, 6-4, 7-5, 4-6, 6-4
Nadal (ESP, n°3) bat Tsonga (FRA) : 6-2, 6-3, 6-2

Nishikori (JAP, n°8) bat Johnson (USA) : 6-4, 6-3, 6-2
Kukushkin (KAZ) bat Struff (ALL, n°33) : 6-3, 7-6 (5), 4-6, 7-5
Berrettini (ITA, n°17) bat Schwartzman (ARG, n°24) : 6-7 (5), 7-6 (2), 4-6, 7-6 (5), 6-3
Federer (SUI, n°2) bat Pouille (FRA, n°27) : 7-5, 6-2, 7-6 (4)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.