Wimbledon (H) : En plein conflit avec son agent, A.Zverev devrait faire appel à la justice

Wimbledon (H) : En plein conflit avec son agent, A.Zverev devrait faire appel à la justice©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365 : publié le mardi 02 juillet 2019 à 17h15

Après son élimination au premier tour de Wimbledon, Alexander Zverev est revenu, en conférence de presse, sur sa mauvaise passe, et a évoqué le conflit avec son ancien agent.

Cette année, Alexander Zverev n'y arrive pas, d'un point de vue sportif. Ce lundi, l'Allemand, qui en est déjà à 14 défaites cette saison, s'est même fait sortir dès le premier tour à Wimbledon, par le Tchèque Jiri Vesely, issu des qualifications (4-6, 6-3, 6-2, 7-5). Cette mauvaise passe aurait une explication. Touché par la maladie de son papa, par la rupture avec sa petite amie, le numéro 5 mondial serait aujourd'hui en conflit avec son ancien agent, et il n'a pas manqué de le faire savoir. En conférence de presse, Alexander Zverev n'a évidemment pas pu cacher l'immense déception qui est la sienne : « Ma confiance est en-dessous de zéro en ce moment. Je suis très dur avec moi-même. Il y a aussi la vie qui entre en jeu. Ces deux derniers jours ont été très compliqués pour moi personnellement. Je dois régler ça pour bien jouer. »

« Je suis très en colère »

Dans la foulée, auprès des médias de son pays natal et dans des propos rapportés par le journaliste Matthew Willis, Zverev a accepté de donner plus de détails au sujet de son ancien agent, Patricio Apey, dont il est séparé depuis mars dernier et avec qui il est donc désormais en conflit : « Je suis très en colère, c'est une personne qui était très impliquée dans ma vie ces dernières années, et maintenant il fait tout pour me la rendre impossible. Exprès avant les grands tournois comme celui-ci. Pourquoi fait-il ça ? Qu'est-ce qu'il se passe ? C'est absurde... Je n'ai pas le droit de dire quoi que ce soit officiellement, mais c'est tout simplement absurde, ça me fait du mal parce que c'est quelqu'un dont j'étais extrêmement proche. Je pensais qu'on était amis, qu'on était proches, alors me faire ça intentionnellement, je ne comprends pas. Pourquoi et comment peut-on, en tant qu'être humain, faire ça ? Il y a encore du nouveau, vous ne pouvez même pas imaginer ce qu'il essaye de faire. »

Pas avant octobre 2020 pour un procès

D'après les informations du Telegraph, ils étaient encore liés, de manière contractuelle, jusqu'en 2023. A cause du manque de place, il faudra attendre octobre 2020 pour voir un éventuel procès, d'une durée de cinq jours, au civil, au Royaume-Uni. Toutefois, Alexander Zverev a la possibilité d'en finir avant. Pour cela, il peut casser le contrat qui le lie à Apey, mais cela lui coûtera la somme d'environ dix millions d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.