Wimbledon (F) : Les frissons de Cornet

Wimbledon (F) : Les frissons de Cornet©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 30 juin 2021 à 19h49

Alizé Cornet a beaucoup apprécié l'ambiance sur le court lors de son match contre Bianca Andreescu qu'elle a éliminée au premier tour de Wimbledon.



Pour son entrée en lice à Wimbledon, Alizé Cornet avait fort à faire. La Française devait se « coltiner » Bianca Andreescu, 7eme mondiale et tête de série numéro 5 du tournoi londonien. Mais il y a deux semaines, Cornet avait battu la Canadienne à Berlin lors d'un tournoi de préparation sur herbe (7-6, 7-5). Alors elle savait quoi faire. Eh bien, la Niçoise a récidivé et même fait mieux puisqu'elle a carrément infligé une sévère correction à la lauréate de l'US Open 2019 en s'imposant 6-2, 6-1 ce mercredi à Londres sur le court n°2.

Cornet : « J'essaie d'être la plus sereine possible »

« J'ai trouvé qu'elle avait fait un très bon début de match, a relevé Alizé Cornet après sa belle victoire en 1h22. Elle voulait me montrer qu'elle allait être plus agressive qu'à Berlin, pour moins me laisser le temps de jouer. Le début était crucial. On tient toutes les deux notre service, mais je breake la première et je lui envoie un signal fort. Elle faisait moins de fautes que par la suite, elle essayait vraiment de montrer que c'était elle la patronne. Je n'ai fait que très peu de fautes directes et ça ne lui laissait pas trop de solutions. En plus, je joue très bien sur cette surface, je glisse toujours la petite balle courte, j'essaie aussi de jouer long. Je pense qu'elle a un peu paniqué, surtout que, de base, elle n'est pas très à l'aise sur cette surface. Et moi, je suis restée hyper constante du début à la fin. »


Habituée à être démonstrative sur le court, Alizé Cornet s'est montrée très calme sur le court n°2. « C'est un peu ce que je fais depuis le début de la saison sur gazon, a expliqué la 58eme joueuse mondiale. J'essaie d'être la plus sereine possible. Sur le gazon, ça peut très vite tourner et j'ai l'impression que c'est celui qui est le plus solide mentalement qui va tirer son épingle du jeu. J'essaie toujours de montrer ma ''grinta'', je m'encourage toujours, mais je m'exprime beaucoup moins dans le négatif. J'essaie de rester plus linéaire. Mais ce n'est pas qu'à l'extérieur, cela me fait aussi du bien à l'intérieur, ça me calme. »

Cornet : « C'était fantastique, j'avais l'impression de faire un bond dans le passé »

Et, alors que plusieurs joueurs ont été victimes de glissades depuis le début du tournoi, la Française n'a pas connu de problème à ce niveau-là. Cornet a même beaucoup apprécié l'ambiance et les encouragements depuis le court garni de spectateurs. « Pas de souci, non. Mais j'ai joué sur le court n°2 et c'est peut-être un peu différent. J'ai entendu dire qu'avec le toit les conditions étaient différentes. Mais pour moi, rien à signaler. Le court était superbe, il y avait du monde, des encouragements. C'était fantastique, j'avais l'impression de faire un bond dans le passé, s'est enflammée Cornet. À la fin, j'avais des frissons. Franchement, ce sont des émotions qui m'avaient beaucoup manqué. » Au deuxième tour, elle affrontera l'Australienne Tomljanovic.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.