Wimbledon (double masculin) : La paire Mahut et Roger-Vasselin en finale !

Wimbledon (double masculin) : La paire Mahut et Roger-Vasselin en finale !©Media365

Guillaume MARION, publié le jeudi 11 juillet 2019 à 16h40

Vainqueurs en trois sets de la paire Dodig / Polasek, les Français Nicolas Mahut et Edouard Roger-Vasselin se sont qualifiés pour la finale du double masculin à Wimbledon.

L'aventure continue pour Mahut et Roger-Vasselin ! Ce jeudi, en demi-finales, la paire tricolore n'a pas tremblé pour rejoindre la finale du double masculin à Wimbledon. Face au Croate Ivan Dodig et au Slovaque Filip Polasek, les Français ont bouclé l'affaire en trois sets (6-2, 7-6, 7-6) en 2h31 de jeu et s'offrent ainsi leur plus beau rendez-vous ensemble. En effet, les deux hommes, qui ont déjà connu la victoire l'un avec l'autre, n'avaient jamais fait mieux qu'une finale en Masters 1000 à Madrid, c'était en 2017. Si l'Angevin, visiblement remis de sa maladie, a déjà remporté Wimbledon en 2016 avec Pierre-Hugues Herbert, le natif de Gennevilliers avait, lui, dû se contenter d'une place en finale cette même année avec Julien Benneteau.


Mahut : "On connaît la différence entre perdre la finale et la gagner"



Samedi, Mahut et Roger-Vasselin affronteront la paire colombienne, composée Juan-Sebastian Cabal et Robert Farah, et tenteront d'ajouter un nouveau titre en Grand Chelem à leurs palmarès. Ces derniers ont dominé Raven Klaasen et Michael Venus pour se hisser en finale. "On se retrouve en finale, on est très heureux, mais on sait aussi qu'il y a le match le plus important qui nous attend. On va savourer et puis bien se préparer pour faire une grande finale. Si on devait perdre, on se retournera et on se dira que ça reste un beau parcours, mais quand on a eu la chance de gagner des Grands Chelems, on connaît la différence entre perdre la finale et la gagner. On est très contents de la performance, mais on ne perd pas de vue l'objectif qui est de gagner le tournoi", a notamment expliqué Nicolas Mahut, en conférence de presse, dans des propos recueillis par L'Equipe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.