Tennis - Wimbledon : Djokovic et Federer répondent à Nadal après ses critiques

Tennis - Wimbledon : Djokovic et Federer répondent à Nadal après ses critiques©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 26 juin 2019 à 08h31

A quelques jours du début de Wimbledon, Rafael Nadal a mis le feu en critiquant le système de désignation des têtes de série, qui obligera l'Espagnol à être tête de série numéro 3 alors qu'il est numéro 2 mondial. Novak Djokovic et Roger Federer ont tout de suite éteint l'incendie en répondant à leur rival.



Rafael Nadal a provoqué un début d'incendie à Wimbledon, Novak Djokovic et Roger Federer l'ont immédiatement éteint. Après que l'Espagnol a critiqué vertement, lundi sur Movistar, le système de désignation des têtes de série du tournoi du Grand Chelem londonien et seul des quatre Majeurs à fonctionner de la sorte, ses deux rivaux sont eux aussi montés au créneau devant la presse pour dégonfler la polémique créée par le Majorquin. « C'est vrai que c'est différent (des autres tournois du Grand Chelem), mais ce sont leurs règles et on doit les respecter », a tempéré Djokovic à sa sortie du court de Stoke Poges mardi où il venait de s'imposer aisément face au Chilien Garin (6-2, 6-4) lors d'un match exhibition programmé par le Serbe à son calendrier de préparation pour Wimbledon (mercredi, il se jaugera face au Canadien Denis Shapovalov lors d'une nouvelle exhibition). Aux yeux du numéro 1 mondial, il n'y a rien d'anormal à ce que Roger Federer, vainqueur à huit reprises à « Wim » bénéficie d'un statut particulier en tant que maître des lieux et de... meilleur joueur de tous les temps.

Federer : « Être tête de série numéro 2, ça change quelque chose ? Non, pas vraiment »

« Cela concerne Roger (Federer), le plus grand de tous les temps. Bien sûr que c'est lui qui a gagné le plus de fois Wimbledon dans toute l'histoire. Donc si quelqu'un le mérite, c'est bien lui », avoue le « Djoker », qui se met malgré tout à la place de Nadal et comprend que ce dernier peut l'avoir mauvaise. « Pour être honnête, c'est un peu surprenant (...) Et dans le même temps, c'est Rafael (Nadal) qui est pénalisé pour cette place de tête de série numéro 2. C'est un peu surprenant, mais c'est comme ça. » Surprenant pour Djokovic, pas pour Roger Federer, qui ne voit pas vraiment où est le problème et n'a pas le sentiment qu'il fasse l'opération du siècle en bénéficiant du statut de tête de série numéro 2 quand il n'aurait été que tête de série numéro 3 (il est numéro 3 mondial) partout ailleurs qu'à Wimbledon. « Cela ne changera rien si Rafa est dans ma partie de tableau. Ok, je suppose que vous pourriez dire que j'évite Novak (Djokovic) en demi-finales. Mais au bout du compte, c'est tellement loin. Ça change quelque chose d'être tête de série numéro 2 ? Non, pas vraiment », estime le recordman de victoires à Wimbledon, depuis l'ère Open mais même avant. Le tirage au sort, vendredi, livrera les premières réponses à cette polémique qui agite le All England Lawn Tennis Club alors que le tournoi n'a même pas commencé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.