L'incroyable anecdote de Federer sur Wimbledon

L'incroyable anecdote de Federer sur Wimbledon©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 08 décembre 2022 à 19h01

Invité d'une émission américaine, Roger Federer a raconté la mésaventure qui lui est arrivée récemment du côté de Wimbledon : l'une des agents de sécurité lui a interdit de pénétrer dans l'antre du tennis britannique !


En 2017, une vidéo avait fait le "buzz" pendant le Rolex Paris Masters, car on y voyait un vigile demander à Rafael Nadal, qu'il n'avait pas reconnu, son badge pour pouvoir entrer sur le court d'entraînement. C'est à peu près la même chose qui est arrivée il y a deux semaines à Roger Federer. Actuellement aux Etats-Unis, le néo-retraité suisse était invité du Daily Show, une célèbre émission satirique américaine. Et il a raconté une anecdote savoureuse qui lui a été arrivée avec une agent de sécurité de Wimbledon. « J'avais du temps à tuer à Londres après avoir consulté un médecin pour mes genoux. Avec Seve (Lüthi, son coach de toujours, nldl), nous sommes donc allés à Wimbledon pour aller y boire le thé », commence l'homme aux 20 tournois du Grand Chelem. Et c'est là que les choses se compliquent, car l'octuple vainqueur du mythique tournoi sur gazon n'avait pas sa carte de membre, et il n'a pas été reconnu par l'agent de sécurité.

Federer ne voulait pas dire qu'il avait gagné Wimbledon

Roger Federer raconte la suite : « Lorsque vous gagnez Wimbledon, vous devenez automatiquement membre. Alors je lui ai dit : "Non, je n'ai pas ma carte de membre, mais je suis membre et je me demande où je peux entrer", et elle m'a répondu : "Oui, mais vous devez être membre". J'ai dit : "Je vous demande encore une fois où je peux entrer", et elle a dit : "De l'autre côté, mais il faut être membre". Alors je la regarde une dernière fois et je suis tellement désolé, je ne pouvais pas croire et je ne peux toujours pas croire que j'ai dit ça et parce que je me sens toujours mal à propos de ça. Je la regarde et je lui dis : "J'ai gagné ce tournoi huit fois. S'il vous plaît, croyez‐moi, j'en suis membre !" Quand j'ai dit que j'avais gagné huit fois Wimbledon, pendant une fraction de seconde, je n'étais plus sûr que c'était huit parce que je me suis dit "c'était sept, c'était huit ? Je ne sais pas". Mais je l'ai dit alors que je ne parle jamais comme ça. (...) Puis j'ai décidé de passer par une autre porte, et là, un passant m'a reconnu et m'a demandé un selfie. J'ai dit "Oh oui". Puis un membre de sécurité m'a fait entrer et j'ai pu partager un moment avec les patrons du club.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.