Djokovic : " Le meilleur endroit au monde pour revenir "

Djokovic : " Le meilleur endroit au monde pour revenir "©Media365

Sylvian Baudry, publié le dimanche 15 juillet 2018 à 21h27

Novak Djokovic a inscrit ce dimanche son nom au palmarès de Wimbledon pour la quatrième fois de sa carrière en battant Kevin Anderson (6-2, 6-2, 7-6). Et ce, pour la première fois, devant les yeux de son fils.

Novak Djokovic est passé par toutes les émotions depuis deux ans et sa dernière finale de Grand Chelem. Mais la plus belle est sûrement celle qu'il a ressentie ce dimanche, après avoir battu Kevin Anderson 6-2, 6-2, 7-6 (3), sous les yeux de son fils. « Retrouver ce trophée est incroyable parce que pour la première fois de ma vie, il y a quelqu'un dans les tribunes qui crient ''Papa ! Papa !'' Je savais que si je gagnais le trophée, il pourrait être là. Ça doit être émouvant aussi pour lui d'être là, pour ma femme et pour toute l'équipe. » Dans cette finale maîtrisée, le Serbe a reconnu avoir joué contre un adversaire usé par un long tournoi, avec plusieurs matchs à rallonge : « Il n'a pas joué son meilleur tennis pendant deux sets, pour sa première finale ici à Wimbledon. J'ai eu un peu de chance et je suis content de m'en être sorti, mais encore une fois bravo à lui. »

Djokovic : « Il a fallu se battre »


Evidemment, « Nole » a été interrogé après la rencontre sur les mois compliqués qu'il vient de vivre : « Ces derniers mois n'ont pas été faciles. Maintenant, c'est plus facile d'en parler, a-t-il reconnu. Il fallait que je suive un processus pour revenir. C'était la première fois que j'avais une blessure si importante dans ma carrière. J'ai eu des moments de grand doute, il a fallu se battre pour revenir à ce niveau-là. » Le « Djoker » est allé chercher  son quatrième titre sur le Centre court. Et pour lui, c'était le le lieu idéal : « Ça faisait un moment que je n'avais pas connu de final de Grand Chelem, et c'est le meilleur endroit au monde pour revenir. J'ai vraiment le sentiment d'être privilégié d'avoir joué cinq finales ici et d'avoir remporté quatre titres ici. » Un privilégié qui compte désormais treize titre en Grand Chelem dans son armoire à trophées. Et ce dernier est celui d'une nouvelle ère.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU