US Open : Un futur conflit entre l'ATP et la Fédération américaine ?

US Open : Un futur conflit entre l'ATP et la Fédération américaine ?©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le mardi 04 août 2020 à 17h00

La Fédération américaine de tennis a mis en place un protocole sanitaire. Toutefois, un point de règlement de celui-ci ne satisferait absolument pas l'ATP, selon les informations de Marca.

Se dirige-t-on vers un conflit entre l'ATP et la Fédération américaine de tennis (USTA) ? Toujours est-il que cette dernière a mis en place ses propres protocoles sanitaires, avec par exemple l'instauration d'une « bulle » autour des différents joueurs et autres joueuses, notamment dans l'optique de l'US Open, afin qu'il puisse réellement se tenir et dans les meilleures conditions possibles. Des mesures également prévues pour le Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé pour l'occasion du côté de New York et programmé du 20 au 28 août prochains. Une épreuve censée faire office de reprise officielle pour le circuit ATP, interrompu depuis la mi-mars. Du côté de ces dames, le circuit WTA a pu reprendre, quant à lui, depuis ce lundi, du côté de Palerme en Sicile, en Italie.

Un joueur disqualifié si l'un de ses proches a le coronavirus ?

Toutefois, un point de règlement de ce fameux protocole sanitaire ne passerait visiblement absolument pas du côté de l'ATP, selon les informations du quotidien espagnol Marca. En effet, l'USTA aurait l'intention d'aller très loin, en exigeant tout bonnement la disqualification d'un joueur ou d'une joueuse, dont une personne de son entourage aurait alors été testée positive au nouveau coronavirus. L'ATP aurait visiblement tellement mal pris cette possibilité, que l'organisation menacerait, tout simplement, de retirer les points du tournoi. En attendant, et quoi qu'il arrive, l'habituel quatrième Grand Chelem de l'année, censé avoir lieu du 31 août au 14 septembre prochains, n'est absolument pas sûr de pouvoir se tenir, tout comme l'ensemble de la tournée américaine, d'ailleurs. En effet, la pandémie de coronavirus, qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde, reste particulièrement incontrôlable du côté des Etats-Unis, pays le plus touché de la planète.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.