US Open : Stephens victime d'un déferlement de haine

US Open : Stephens victime d'un déferlement de haine©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 06 septembre 2021 à 13h52

Après son élimination au troisième tour de l'US Open, Sloane Stephens a partagé sur les réseaux sociaux les messages d'une violence inouïe qu'elle a pu recevoir.



Victorieuse de l'US Open en 2017, Sloane Stephens, battue en trois manches par Angelique Kerber vendredi (7-5, 6-2, 6-3), a quitté le Grand Chelem new-yorkais dès la troisième tour. Une élimination qui a valu à l'Américaine un déferlement de haine et de racisme sur les réseaux sociaux. "Je suis un être humain, a-t-elle écrit sur Instagram. C'est trop dur de lire de tels messages, mais je vais en poster quelques-uns pour que vous puissiez voir ce que c'est." Elle a ensuite partagé d'édifiants messages d'insultes, où on promet de lui infliger les pires sévices, du viol au kidnapping en passant par des blessures diverses et variées. "Je promets de te retrouver et de détruire ta jambe à un point tel que tu ne pourras plus jamais marcher ! J'espère que tu as apprécié tes derniers instants sur un court aujourd'hui", a notamment écrit l'un d'entre eux.

"Ce type de haine est épuisant et sans fin. On n'en parle pas assez, mais ça craint", a encore ajouté la 66e joueuse mondiale, avant d'expliquer qu'elle avait aussi reçu beaucoup de messages de soutien. Des messages très violents mais malheureusement devenu habituels pour les sportifs de haut niveau. Dans le tennis, ils sont souvent l'œuvre de parieurs déçus. Alizé Cornet en avait fait l'amère expérience le mois dernier, après avoir été éliminée par l'Egyptienne Mayar Sherif, 119e mondiale, au premier tour du tournoi de Cluj. "Il paraît que la santé mentale des athlètes est dans l'air du temps... On comprend mieux pourquoi !", avait-elle lâché sur Twitter, en partageant certains messages d'une violence inouïe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.