US Open : Pourquoi Djokovic était énervé

US Open : Pourquoi Djokovic était énervé©Media365

Paul Rouget : publié le mardi 01 septembre 2020 à 11h19

Si Novak Djokovic s'est facilement imposé pour ses débuts à l'US Open, contre Damir Dzumhur, le numéro un mondial s'est aussi énervé en raison d'une nouvelle règle adoptée lors de cette édition 2020.

 

Grand favori de l'US Open, Novak Djokovic, trois fois sacré à New York, n'a pas manqué son entrée dans le Grand Chelem américain lundi. Opposé au Bosnien Damir Dzumhur, le Serbe s'est tranquillement imposé (6-1, 6-4, 6-1), en un peu moins de deux heures de jeu, pour signer une 24e victoire consécutive sur le circuit. Mais le numéro un mondial est apparu agacé dans le deuxième set, criant d'abord sur son entourage avant de s'en prendre à l'arbitre, coupable selon lui d'avoir démarré l'horloge des 25 secondes pour servir un peu trop tôt. "Pourquoi l'as-tu démarrée ? Pourquoi tu fais ça différemment ?  Pourquoi ? Sans aucune explication ?", a-t-il ainsi demandé à l'arbitre français Damien Dumusois. 

"On aurait pu demander l'avis des joueurs" 

Une nouveauté de cet US Open 2020, avec un chronomètre démarré plus tôt afin d'accélérer le rythme entre les échanges. Et comme Djokovic est, avec Nadal, l'un de ceux qui met le plus de temps avant de servir, il n'a pas apprécié ce changement. Et surtout de ne pas en être informé. "Je n'étais pas au courant. Personne ne m'en a vraiment parlé. Encore une fois, ce manque de communication m'inquiète. C'est vraiment quelque chose qui m'énerve. On aurait pu demander l'avis des joueurs, parce c'est quand même nous qui jouons. Et ça va beaucoup affecter les rencontres. Au tournoi de Cincinnati, on s'était habitués à un certain rythme. Et deux jours plus tard, il y a une nouvelle règle et on n'a eu aucune communication là-dessus. Ce n'est vraiment pas acceptable, pas juste. On va devoir faire avec, et c'est tout. Mais je pense quand-même qu'il devrait y avoir plus de communication avec les joueurs avant d'effectuer des changements comme ça", a-t-il ensuite tonné en conférence de presse. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.