US Open - Osaka : "J'ai mal fait beaucoup de choses"

US Open - Osaka : "J'ai mal fait beaucoup de choses"©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 28 août 2021 à 16h35

De retour en conférence de presse d'un Grand Chelem après son boycott médiatique de Roland-Garros, Naomi Osaka a déclaré à New York que cela ne se reproduirait pas.



Trois mois après avoir déclaré forfait à Roland-Garros, afin de préserver sa santé mentale, avant son match du deuxième tour face à Ana Bogdan, Naomi Osaka a fait son retour en conférence de presse d'un Grand Chelem vendredi à New York, à quelques heures du coup d'envoi de l'US Open. La Japonaise, qui avait ensuite renoncé à Wimbledon pour les mêmes raisons, a notamment évoqué la polémique qu'elle avait déclenchée à Paris en déclarant qu'elle ne voulait plus parler aux médias.

"Ça prête à réfléchir"

"J'ai l'impression que j'ai mal fait beaucoup de choses à ce moment-là. Mais je suis aussi le genre de personne qui vit le moment présent, et qui dit ou fait ce qu'elle ressent. Je ne pense pas nécessairement que ce soit une mauvaise chose, a-t-elle d'abord expliqué. Il y a beaucoup de choses que j'ai appris à mieux faire. Et je ne pense pas que la même situation se reproduira. Ça prête à réfléchir, mais je ne savais pas à quel point cela allait devenir un problème."

"Heureuse de la façon dont je joue"

La numéro 3 mondiale a aussi parlé de ses difficultés rencontrées depuis, elle qui a été éliminée dès le troisième tour des Jeux de Tokyo puis à Cincinnati, où elle avait fondu en larmes en conférence de presse lorsqu'elle avait été interrogée sur sa « grève » médiatique. "Je sais que je n'ai pas joué autant de matches que je l'aurais voulu, même pas un quart de finale. Mais je me sens assez heureuse de la façon dont je joue et assez confiante par rapport à ma situation actuelle. Je ne suis pas en train de déclarer que je vais faire des merveilles ici, mais j'espère que ça marchera à la fin", a déclaré la Japonaise, tenante du titre à New York.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.