US Open : Opelka sanctionné pour son sac, "une blague"

US Open : Opelka sanctionné pour son sac, "une blague"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 05 septembre 2021 à 14h28

Alors qu'il a écopé d'une amende de 10 000 dollars pour être entré sur le court avec un sac non conforme, Reilly Opelka, qui va disputer à l'US Open son premier huitième de finale en Grand Chelem, a pesté contre cette sanction.



Pour la première fois de sa carrière, Reilly Opelka a réussi à atteindre les huitièmes de finale d'un Grand Chelem. Opposé samedi au Géorgien Nikoloz Basilashvili, le géant américain (2,11m) s'est imposé en trois manches (7-6[5], 6-3, 6-4), et affrontera le Sud-Africain Lloyd Harris pour une place en quarts. Après ce succès, le 24e joueur mondial a surtout évoqué en conférence de presse l'amende de 10 000 dollars (8 420 euros) dont il a écopé pour être entré sur le court avec un sac non conforme lors de sa rencontre du troisième tour contre l'Italien Lorenzo Musetti (7-6[1], 7-5, 6-4). Un sac d'une galerie d'art belge dont le logo était trop gros selon les organisateurs.

"Quelle blague de la part de l'US Open... 10 000 dollars pour un sac rose ? Sérieux..., a-t-il ainsi déclaré. Le responsable des arbitres m'a dit que j'aurais dû venir et le faire mesurer... On a fait faire spécialement ce logo. On l'a mesuré. Il était trop gros. Et ce n'est pas le même sac que j'utilisais à Roland-Garros. On a fait l'effort de le faire plus petit. Mais je pense qu'il y a une erreur au niveau de la production par rapport à la conversion avec l'Europe, et la taille autorisée. Mais j'ai fait l'effort. L'arbitre m'a dit que c'était trop gros, et qu'il fallait que j'en couvre une partie." Le joueur de 24 ans, qui avait défendu Stefanos Tsitsipas quelques jours plus tôt, a aussi révélé qu'il n'avait pas été informé du montant de l'amende avant qu'un journaliste ne l'en informe sur Twitter. "Je ne l'ai même pas appris de leur part, ce qui est le plus comique, a-t-il poursuivi. J'ai trouvé ça un peu dur, un peu excessif. Mon job n'est pas de mesurer les logos, mais de gagner des matchs. J'ai des choses plus importantes à gérer." Il a conclu en confiant espérer que cette somme n'ira pas dans les poches d'une "grande entreprise" et qu'elle sera versée à une organisation caritative.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.