US Open : Le travail mental, la recette du succès de Medvedev ?

US Open : Le travail mental, la recette du succès de Medvedev ?©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le mercredi 01 septembre 2021 à 19h33

Favori de l'US Open derrière Novak Djokovic, Daniil Medvedev a atteint les sommets du tennis grâce à un grand travail mental.



Tombeur de Richard Gasquet au premier tour de l'US Open, Daniil Medvedev fait office de grand favori du dernier tournoi du Grand Chelem de l'année derrière Novak Djokovic. Tête de série numéro 2 à New-York, le Russe a notamment remporté cette année les tournois de Marseille, Majorque et Toronto. Mais lors des grands-rendez-vous, il a vacillé, chutant avant d'atteindre le dernier carré, hormis à l'Open d'Australie où le numéro un mondial l'a dominé en finale. Toujours en quête d'un titre majeur dans sa carrière, le tennisman de 25 ans a cette saison trébuché en huitièmes à Wimbledon et au stade des quarts à Rolland-Garros ainsi qu'aux Jeux.

"Personne ne misait un kopeck sur lui"

Le travail mental effectué depuis plusieurs années pourra-t-il l'aider à gravir cette marche ? C'est tout à fait probable selon son staff. C'est d'ailleurs l'intégration d'une coach mentale au sein de son équipe qui a eu pour effet un déclic sur sa carrière. Bien qu'elle le réfute, le début de la collaboration avec Francisa Dauzet en 2018 coïncide avec les trois premières victoires du Russe sur le circuit professionnel et son ascension fulgurante au classement ATP. "Personne ne misait un kopeck sur lui. J'entendais, 'oui mais il n'est pas assez affûté, oui mais sa technique est bizarre'. Mais je disais 'Peut-être mais il a autre chose et cet autre chose peut l'amener au top'. Je l'ai aussi dit à Daniil, et je pense que cela a fait son chemin, inconsciemment" a dévoilé la psychanalyste à Tennis Majors.

Un "potentiel mental monstrueux"

L'idée de cette collaboration est venue de son entraîneur Gilles Cervara. "Il y avait une partie de lui qui n'était pas sous contrôle. J'ai eu ce déclic un jour où, à la fin d'un entraînement, tout est parti en vrille, c'était vraiment n'importe quoi de son côté comme du mien. Après une discussion apaisée, je lui ai dit que je pensais ce travail mental nécessaire" a affirmé le Français à Tennis Majors. Pourtant c'était pas gagné. Bien qu'elle avait décelé un "potentiel mental monstrueux" après une première expérience infructueuse, l'accompagnatrice professionnelle de la performance de sportifs de haut niveau à l'INSEP a été rappelée par Gilles Cervara qui avait bien compris que son poulain était un être "complexe, riche et profond".

Un objectif annuel fixé sur trois domaines

Comment Francisca Dauzet aide Daniil Medvedev à être plus performant ? De plusieurs façons. Elle l'aide à se poser les bonnes questions et selon ses propres termes à "faire aller les pensées là où elles doivent être amenées". Cela se concrétise par un objectif annuel fixé sur trois domaines bien précis. "D'abord, il y a la dimension humaine profonde pour faire en sorte que la personne advienne à elle-même du mieux possible. Ensuite, il y a la performance, la conscience de ce que cela suppose, et tout ce que le sportif va mettre en œuvre pour qu'il s'ouvre à la performance. Enfin, on travaille sur des processus mentaux purs, qu'on construit ensemble et qu'il applique plus ou moins selon ses besoins sur le terrain, là où, à la fin, il est seul" a concédé la préparatrice mentale avant de préciser: "Il a besoin de travailler tout cela, ce qui est logique puisqu'il est un être humain".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.