US Open : Le tennis fauteuil finalement admis

US Open : Le tennis fauteuil finalement admis©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 19 juin 2020 à 19h38

Alors qu'il avait été annulé au même titre que le tournoi juniors et les qualifications, le tournoi de tennis fauteuil de l'US Open aura finalement bien lieu.

Des excuses de l'organisation et le tournoi tennis fauteuil réintégré. « Les joueurs n'ont pas été consultés. Je pensais en avoir fait assez en remportant deux fois le tournoi et en étant numéro un mondial. Mais malheureusement, j'ai raté la seule chose qui compte : être capable de marcher. C'est une ignoble discrimination ! » Le numéro 1 mondial Dylan Alcott n'avait pas mâché ses mots après avoir appris que l'US Open, comme elle l'avait fait pour les juniors et les qualifications, avait décidé de laisser le tennis fauteuil sur le carreau lors de cette édition 2020 qui débutera le 31 août prochain. Le message d'Alcott et de ses confrères a été entendu, d'autant que l'Australien comme dix-neuf de ses rivaux sur le circuit, l'a réitéré vendredi lors d'une visio-conférence avec le patron de la Fédération américaine (USTA) Mike Dowse, la directrice de l'US Open Stacey Allaster ainsi que Jo Wallen, en charge, elle, du tournoi de tennis-fauteuil au lendemain de la vive polémique sur fond de discrimination née de cette annulation. Et après avoir présenté leurs excuses aux joueurs présents et regretté ce manque d'échanges en amont au même titre que des erreurs en matière de communication pour aboutir au résultat que l'on sait, les trois responsables en question ont proposé trois options aux intéressés, dont faisait partie Stéphane Houdet, qui a relaté les faits au fur et à mesure sur son compte Twitter.

La troisième option retenue par les joueurs ?

« L'USTA revient sur sa décision. Ils nous présentent leurs excuses pour le manque d'échanges en amont et sur la mauvaise communication sur le sujet. Ils sont disposés à nous proposer trois options mais cette fois-ci en concertation avec les joueurs et les joueuses. » La première consisterait à annuler l'épreuve et à verser une compensation à l'ensemble des joueurs (6 700 euros par joueur), la seconde, elle, propose aux joueurs de reporter le tournoi à octobre en Orlando. Pour ce qui est de la troisième et dernière option, elle maintiendrait l'US Open aux dates prévues et à l'endroit prévu, mais avec une dotation réduite de 5% par rapport à la dernière édition (soit 290 000 euros de prize money en tout). Une dernière option qui pourrait recevoir les faveurs de la majorité des joueurs, et donc être retenue. L'US Open devrait annoncer la semaine prochaine l'option qui a été choisie par les joueurs, qui décideront lors d'un vote. En attendant, ces derniers peuvent goûter à sa juste valeur ce rétropédalage de l'organisation, certes quelque peu forcé. « Ils étaient sous pression et ils ont très vite réagi », apprécie ainsi Houdet au micro d'Eurosport. Il valait mieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.