US Open : Le gouverneur de l'Etat de New York confirme la tenue du tournoi

US Open : Le gouverneur de l'Etat de New York confirme la tenue du tournoi©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 16 juin 2020 à 18h35

L'édition 2020 de l'US Open aura bien lieu à la fin du mois d'août. Le gouverneur de l'Etat de New York a autorisé la tenue du tournoi avec des mesures sanitaires strictes, dont le huis clos.

Les doutes ne sont quasiment plus permis. Alors que Wimbledon a jeté l'éponge en avril dernier, il y aura bien une édition 2020 de l'US Open sur les courts de Flushing Meadows à la fin du mois d'août. En effet, un des derniers verrous à la tenue de l'habituelle troisième levée du Grand Chelem a sauté via un tweet du gouverneur de l'Etat de New York. « L'US Open sera organisé dans le Queens, à New York, sans fans, du 31 août au 13 septembre », annonce Andrew Cuomo via son compte officiel Twitter. Une annonce qui confirme toutefois que ce sont devant des travées vides de tout supporter que le tournoi sera organisé durant deux semaines, le huis clos devenant impératif à la suite de cette annonce du gouverneur.


L'USTA va prendre des mesures sanitaires drastiques

Une déclaration d'Andrew Cuomo qui intervient au lendemain de l'espoir lancé par le directeur des communications de la Fédération Américaine de tennis (USTA) Chris Widmaier : « Nous espérons faire une annonce dans un très proche avenir ». Reste que, en plus du huis clos, cette édition de l'US Open restera unique en raison des strictes mesures sanitaires que les organisateurs se sont engagés à mettre en place. « L'USTA va mettre en place des précautions extraordinaires afin de protéger les joueurs et le staff, ce qui inclut un programme robuste de tests, un nettoyage renforcé, des vestiaires agrandis ainsi qu'un logement et des transports dédiés », ajoute le gouverneur de l'Etat de New York via Twitter. Autrement dit, les joueuses et les joueurs devront se plier à des règles strictes, dont notamment l'impossibilité de quitter leur hôtel en-dehors des matchs. Des mesures qui ont déjà fait grincer des dents, notamment celles de Novak Djokovic.

Un enchaînement rapide avec Roland-Garros

Si Andrew Cuomo a bien précisé les dates sur deux semaines uniquement, cela signifie que les organisateurs de l'US Open ont décidé de se passer de qualifications pour cette édition 2020. Une décision qui devrait permettre aux joueuses et aux joueurs faisant le déplacement en Amérique du Nord de prendre part au tournoi de Cincinnati, un Masters 1000 sur le circuit ATP, la semaine précédant le tournoi du Grand Chelem. Des dates qui verront également la troisième levée du Grand Chelem s'achever une semaine avant les premiers échanges à Roland-Garros, dont le tableau principal doit démarrer le 20 septembre, selon les dates annoncées plus tôt dans l'année par la Fédération Française de tennis. Un enchaînement qui pourrait décider les joueurs à privilégier l'un plutôt que l'autre, à l'image de Simona Halep qui a confirmé sa volonté de ne pas quitter l'Europe une fois la saison WTA relancée. Toutefois, une évolution des dates n'est pas à exclure avant l'officialisation du nouveau calendrier par les instances du tennis mondial.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.