US Open : Le "cauchemar" de Mladenovic

US Open : Le "cauchemar" de Mladenovic©Media365

Paul Rouget : publié le mardi 01 septembre 2020 à 12h01

Sous surveillance, comme d'autres représentants tricolores à l'US Open, après le test positif de Benoît Paire, Kristina Mladenovic a fait part de son soulagement après avoir pu disputer, et gagner, son match du premier tour. 

 

Elle en avait gros sur le cœur. Après sa victoire contre l'Américaine Hailey Baptiste lundi au premier tour de l'US Open (7-5, 6-2), Kristina Mladenovic a poussé un énorme cri de soulagement. Car, de son propre aveu, la Tricolore était "lessivée mentalement" après plusieurs jours très éprouvants. Suite au test positif au Covid-19 de Benoît Paire, les Français présents à New York ont dû être placés sous surveillance rapprochée après avoir été en contact avec le fantasque Avignonnais. 

"Je me retrouve depuis trois jours à n'avoir accès à absolument rien, à être escortée partout. J'ai juste le droit d'être dans ma chambre, a-t-elle ensuite confié en conférence de presse virtuelle. Nous avons eu de mauvaises nouvelles il y a deux jours et depuis je vivais un cauchemar, comme Benoît et tant d'autres. Je n'étais pas sûre de pouvoir jouer. J'étais comme dans une bulle dans la bulle, alors j'étais très reconnaissante d'avoir pu être sur le court aujourd'hui. Et je ne sais pas exactement qui est dans la même situation que moi. Je sais qu'il y a d'autres Français, forcément." 

Adrian Mannarino, qui comme Richard Gasquet, Grégoire Barrère, Edouard Roger-Vasselin, est également sous surveillance, "il y aussi des joueurs d'un autre pays que la France" concernés. Pour le Francilien, tombeur au premier tour de l'Italien Lorenzo Sonego (6-1, 6-4, 2-6, 6-3), Paire "a été en contact probablement avec la moitié du tableau." Alexander Zverev a d'ailleurs lâché que Daniil Medvedev en était, avant que le clan du Russe ne démente. "J'imagine que ça fait beaucoup de monde parce que c'est quand même Benoît Paire. Ce n'est pas la personne qui reste dans sa chambre à rien faire", a quand-même réussi à en plaisanter Mladenovic. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.