US Open (H) : Thiem et Zverev se méfient l'un de l'autre

US Open (H) : Thiem et Zverev se méfient l'un de l'autre©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 12 septembre 2020 à 12h07

Qualifiés pour la finale de l'US Open, Alexander Zverev et Dominic Thiem ont l'occasion de remporter leur premier tournoi du Grand Chelem dimanche. Mais les deux amis se méfient l'un de l'autre.



Ce dimanche, Dominic Thiem et Alexander Zverev vont s'affronter pour la dixième fois de leur carrière, et ce match sera le plus important pour les deux joueurs. L'Autrichien (27 ans, 3eme) et l'Allemand (23 ans, 7eme) ont en effet l'occasion de remporter le tout premier tournoi du Grand Chelem de leur carrière. Leur dernier affrontement, en demi-finale de l'Open d'Australie, avait vu Thiem s'imposer 3-6, 6-4, 7-6, 7-6. Un match très serré qui promet beaucoup pour dimanche, et les deux joueurs se méfient d'ailleurs beaucoup l'un de l'autre, comme ils l'ont expliqué en conférence de presse d'après-match.

Zverev : "La demi-finale avait été épique"

« Après le deuxième set, j'ai regardé le tableau d'affichage et je me suis dit : « tu joues une demi-finale de Grand Chelem et tu es mené 6-3, 6-2 dans un match où tu es supposé être le favori sur le papier ». J'avais besoin de jouer mieux, de commencer quelque chose de nouveau, a raconté Zverev, vainqueur en cinq sets de Pablo Carreno Busta. Je me suis dit d'y aller set par set, on verra bien où ça nous mène. Et ça a tourné en ma faveur à la fin. J'ai pris la balle plus tôt, j'ai été plus agressif. (...) C'est génial. Je suis ravi d'être en finale. Mais il y a encore une marche à gravir. Je pense que ça va être extrêmement difficile. On avait joué une demi-finale épique avec Dominic en Australie. »

Thiem : « Nous travaillons tous les deux très dur depuis un long moment »

De son côté, Dominic Thiem a battu en trois sets Daniil Medvedev, mais son match n'a finalement duré que 30 minutes de moins que celui de l'Allemand. « C'était un super match, d'un très haut niveau. C'était probablement le match le plus dur que j'ai gagné en trois sets dans ma carrière, a reconnu l'Autrichien. J'aurais facilement pu perdure un ou deux sets. Il a servi pour le set au deuxième et au troisième. Mais j'ai joué mon meilleur tennis à la fin de ces deux sets. (...) Ça va être une super finale, contre un bon ami et un grand rival. C'est bien de mener 7-2 dans les confrontations, mais quand on rentrera sur le court dimanche, cela ne comptera plus. Je m'attends à un match très dur, très ouvert. Nous travaillons tous les deux très dur depuis un long moment pour remporter un Grand Chelem, et dimanche, l'un de nous va y parvenir. (...) Gagner un Grand Chelem, c'est mon plus gros objectif, mon plus grand rêve dans le tennis, depuis ces dernières années, depuis le moment où j'ai réalisé que peut-être je pourrais y arriver, quand j'ai joué ma première finale à Roland-Garros en 2018. Ma défaite en finale en Australie (contre Djokovic, ndlr) a été difficile à digérer, mais je suis heureux de me donner une nouvelle chance peu de temps après. » L'Autrichien partira favori de cette finale, à lui de ne pas se rater.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.