US Open (H) : Medvedev et Thiem en démonstration, Rublev prend sa revanche

US Open (H) : Medvedev et Thiem en démonstration, Rublev prend sa revanche©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 08 septembre 2020 à 08h41

Comme Dominic Thiem face à Felix Auger-Aliassime. Daniil Medvedev n'a laissé que des miettes à l'Américain Frances Tiafoe. Andrey Rublev a, lui, pris sa revanche face à Matteo Berrettini.



C'est forcément un joueur de moins de 30 ans qui remportera l'US Open 2020 ! Le dernier trentenaire en lice, Vasek Pospisil (94eme), a été éliminé ce lundi par le jeune Australien Alex De Minaur (21 ans, 28eme), qui se qualifie ainsi pour son premier quart de finale en Grand Chelem. Le natif de Sydney s'est imposé 7-6, 6-3, 6-2 en 2h19 et bat ainsi le Canadien pour la troisième fois en trois confrontations. Pourtant, De Minaur a bien cru perdre le premier set, quand il s'est retrouvé mené 5-2 dans le jeu décisif, mais Pospisil a joué "petit bras" et a complètement craqué, perdant six points de suite ! L'Australien a ensuite réussi les premiers breaks du match pour mener 3-1, puis 5-1, et a conclu la deuxième  manche même si le Canadien avait effacé l'un de ces breaks (6-3). Finalement, le troisième set a été du même acabit, avec une large domination de l'Australien, qui a breaké à 1-1 et 4-2 pour l'emporter. De Minaur termine avec 16 coups gagnants et 13 fautes directes, alors que son adversaire a fait les points et les fautes dans ce match (43 coups gagnants, 48 fautes directes). Pour son premier quart de finale, l'Australien sera opposé à Dominic Thiem (2-0 pour l'Autrichien dans les confrontations).

Thiem et Medvedev en démonstration

Impressionnant depuis le début du tournoi, Felix Auger-Aliassime a fait son âge en huitièmes de finale contre Dominic Thiem. Le Canadien de 20 ans n'a pas existé face à l'Autrichien de 27 ans, qu'il affrontait pour la toute première fois. Le n°3 mondial s'est imposé 7-6, 6-1, 6-1 en 2h08 face au n°21, en lui infligeant une véritable leçon de tennis. Thiem, désormais le joueur le mieux classé du tableau suite à la disqualification de Novak Djokovic, a impressionné. Il n'a certes remporté qu'au tie-break (7-4) le premier set, mais il était déjà supérieur dans le jeu au Canadien (break à 2-2), malgré un coup de mou (son seul du match) à 5-4, qui a permis à « FAA » d'égaliser. Thiem a définitivement pris l'ascendant sur son adversaire, qui cumulait les fautes (51 au total, contre 24 pour l'Autrichien), dans les deuxième et troisième sets. Il a breaké à 1-0 et 4-1 dans le deuxième et à 0-0, 3-1 et 5-1 dans le dernier pour conclure cette petite promenade de santé. Le voilà qualifié pour le deuxième quart de sa carrière à l'US Open. Et avec cette démonstration, il se présente comme le nouveau grand favori ! Et en termes de démonstration, Daniil Medvedev se pose là lui aussi. Le Russe, finaliste malheureux de la dernière édition (défaite contre Rafael Nadal), s'est, comme Thiem face à Auger-Aliassime, montré impitoyable envers l'Américain Frances Tiafoe, balayé par le numéro 5 mondial (6-4, 6-1, 6-0) en 1h40 de jeu. Sans un léger relâchement dans la première manche, qu'il avait là aussi entamée tambour battant en menant 5-2, Medvedev aurait même infligé une déculottée plus humiliante encore à son adversaire.

Rublev a pris sa revanche contre Berrettini

Si Medvedev semble bien parti une nouvelle fois pour rallier la finale, il ne croisera pas en revanche sur sa route Matteo Berrettini, comme beaucoup auraient pu le penser. L'Italien, demi-finaliste de la dernière édition, a buté lundi soir en huitièmes de finale (4-6, 6-3, 6-3, 6-3, 2h45 de jeu) sur ce même Andrey Rublev à qui il avait fermé la porte l'année dernière, déjà en huitièmes de finale du tournoi. Le numéro 8 mondial avait pourtant pris un meilleur départ que le Russe classé au 14eme rang dans la hiérarchie, en remportant le premier set 6 jeux à 4, mais il n'a pas tenu la distance face au quart de finaliste de l'édition 2017, bourreau de Berrettini dans les trois manches suivantes, toutes à sens unique et nettement dominées par un Rublev dévastateur du fond du court. Même si Medvedev n'a toujours pas perdu le moindre set et paraît injouable, les retrouvailles avec son compatriotes promettent beaucoup néanmoins.

US OPEN (New York, Etats-Unis, Grand Chelem, dur extérieur, 45 000 000€)
Tenant du titre : Rafael Nadal (ESP)

Quarts de finale
Carreno Busta (ESP, n°20) - Shapovalov (CAN, n°12)
Coric (CRO, n°27) - A.Zverev (ALL, n°5)
Rublev (RUS, n°10) - Medvedev (RUS, n°3)
De Minaur (AUS, n°21) - Thiem (AUT, n°2)

Huitièmes de finale
Carreno Busta (ESP, n°20) bat Djokovic (SER, n°1) : 6-5, disqualification
Shapovalov (CAN, n°12) bat Goffin (BEL, n°7) : 6-7, 6-3, 6-4, 6-3
Coric (CRO, n°27) bat Thompson (AUS) : 7-5, 6-1, 6-3
A.Zverev (ALL, n°5) bat Davidovich Fokina (ESP) : 6-2, 6-2, 6-1

Rublev (RUS, n°10) bat Berrettini (ITA, n°6) : 4-6, 6-3, 6-3, 6-3
Medvedev (RUS, n°3) bat Tiafoe (USA) : 6-4, 6-1, 6-0
De Minaur (AUS, n°21) bat Pospisil (CAN) : 7-6 (6), 6-3, 6-2
Thiem (AUT, n°2) bat Auger-Aliassime (CAN, n°15) : 7-6 (4), 6-1, 6-1

Vos réactions doivent respecter nos CGU.